utilisateur
menu wellpharma

Aïe, j'ai la gorge en feu !

Irritations, brûlures, difficultés à déglutir, tous les symptômes du mal de gorge sont là. Ils s'accompagnent souvent d'un rhume, de toux, voire de fièvre. Découvrez nos conseils pour apaiser vos douleurs !

Aïe, j'ai la gorge en feu !

Infection virale ou bactérienne

Dans 80 à 90% des cas, les maux de gorge sont causés par un virus. Plus rarement, dans 10 à 15% des cas, ils sont le résultat d'une infection bactérienne. S'ils sont accompagnés de fièvre, de difficultés à respirer et à avaler, de douleurs dans le cou, des oreilles ou d'une salivation excessive, il est préférable de consulter un médecin afin d'en déterminer les causes pour adapter le traitement.

Bien qu'inconfortables, la plupart des maux de gorge s'atténuent en quelques jours grâce à des traitements locaux et une bonne hygiène de vie.

Les réflexes de bon sens

Pour relancer la machine, la vôtre, commencez par vous reposer, cessez de fumer et réduisez votre activité physique. Pensez à boire beaucoup et à humidifier l'air à l'aide d'un humidificateur pour prévenir l'assèchement de la gorge. A défaut, vous pouvez disposer un verre d'eau sur votre radiateur.

Les remèdes de grand-mère

Pour soulager l'irritation, buvez une eau chaude agrémentée de citron et d'une cuillère de miel. Le miel inhibe la reproduction des bactéries dans la gorge tandis que le citron a des propriétés antiseptiques et renforce nos défenses immunitaires.

Vous pouvez également y rajouter quelques feuilles de thym. Le thym possède des vertus antiseptiques et antifongiques qui permettent de soulager l'inflammation de la gorge.

Les solutions sans ordonnance

Pour que le mal de gorge se fasse plus discret, sucez des pastilles qui décongestionnent et, tout comme les collutoires, agissent contre la douleur et l'infection locales. Rappelez-vous qu'il est inutile de piocher dans un reste d'antibiotiques en croyant décapiter l'infection.

En cette période hivernale, stimulez votre système immunitaire. Les vitamines C et E, le zinc et le magnésium, pour ne citer qu'eux, sont à considérer en premier lieu.

Demandez conseil à votre pharmacien.