utilisateur
menu wellpharma

I am Api !

Le miel est un concentré de douceur et de bienfaits. Sans doute en avez-vous déjà avalé pour soigner votre gorge. Mais connaissez vous ses autres vertus thérapeutiques ? Un petit tour à la ruche s’impose, en compagnie de Jean-François Meunier, pharmacien diplômé en apithérapie. Alors, Api ?

I am Api !

Ça s’agite dans la ruche

Le miel est le fruit du travail des abeilles. Un travail d’équipe ! Les abeilles butineuses récupèrent le nectar dans les fleurs dans un rayon de 5 km autour de leur ruche et le confient ensuite aux abeilles receveuses. Chaque fois, les apis (c’est le nom scientifique des abeilles) l’ingurgitent et le régurgitent, le chargeant au passage d’enzymes. Le miel est ensuite stocké dans des alvéoles, déshydraté, avant d’arriver à maturité. Là les abeilles le mettent en rayon pour puiser dans ces réserves quand vient l’hiver.

Cruel avec les bactéries, doux avec la peau

Le miel n’est en aucun cas un médicament mais s’adresse aux bien portants qui veulent le rester ! Reste qu’il est doué de propriétés antiseptiques puissantes : on connaît bien son efficacité sur la toux et les maux de gorge. On redécouvre aussi ses vertus pour le soin des plaies et des brûlures : ses propriétés bactériostatiques et bactéricides (il empêche et/ou tue les bactéries), antibiotiques, lui valent d’opérer un retour dans certains services hospitaliers.

Il y a miel et… miel

Attention, le miel utilisé par les chirurgiens n’est pas celui de vos tartines ! Pour soigner les affections de la sphère ORL, les plaies ou brûlures superficielles, on pourra toutefois se servir dans le pot de la cuisine… à condition d’avoir bien choisi son produit. On privilégie toujours le miel d’un apiculteur français, que l’on connaît si possible ! Sinon, on risque d’utiliser un sirop de sucre sans aucune propriété ! Exception pour le miel de manuka : tout droit venu de Nouvelle-Zélande, c’est un miel aussi puissant que cher ! Aujourd'hui, certaines pharmacies proposent des pansements au miel : demandez à votre pharmacien !

Les recettes

En cas de rhume ou de toux, on avale une cuillerée à café de miel matin, midi et soir. Pour plus d’efficacité, on lui ajoute 5 à 10 gouttes de teinture de propolis, cette matière que les abeilles récoltent pour aseptiser la ruche. On peut aussi créer soi-même son « aromiel », en ajoutant deux gouttes d’huile essentielle à chaque cuillerée avalée. Le must ? Mélanger de l’huile essentielle de pin sylvestre à du miel de sapin. Un petit bobo ? On désinfecte, on dépose un peu de miel sur la plaie et hop, pansement : votre peau sera vite réparée ! Là aussi, on peut mélanger deux gouttes d’huile essentielle de lavande officinale à du miel de lavande.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Jean-François Meunier, pharmacien diplômé en apithérapie