utilisateur
menu wellpharma

Bien se nourrir en allaitant

A l'arrivée de bébé, il est nécessaire de continuer à couvrir vos besoins nutritionnels pour favoriser votre bien-être et la croissance de votre enfant lorsque vous allaitez. Mangez équilibré et de tout en quantité raisonnable, buvez beaucoup d'eau et surtout, n'entamez pas de régime draconien.

Bien se nourrir en allaitant

Des protéines pour la croissance

Il est recommandé d'en manger à chaque repas principal et de mélanger les sources de protéines. D'origine animale - viande, poisson, oeufs, fromage - et aussi d'origine végétale - pains, céréales, légumes secs (lentilles, haricots, pois cassés...), ces aliments sont riches en énergie, protéines, fibres, minéraux et vitamines. Savoureux, ils calent l'appétit et s'accomodent bien avec des légumes.

Du calcuim pour les os

Un apport en calcium (fromages, yaourts, lait) est nécessaire 1 à 3 fois par jour. Jouez sur la variété. Si vous n'aimez pas les produits laitiers, optez pour les aliments riches en calcium comme les sardines, les oeufs, les légumineuses, amandes, noisettes, fruits secs. Pensez aussi aux eaux minérales riches en calcium.

Des vitamines pour le système immunitaire

Consommez 5 portions de fruits et légumes dont au moins 2 crus, par jour, préserve l'apport naturel en folates (vitamine B9) et aide aussi bébé à lutter contre les infections.

Des lipides pour le système nerveux

N'oubliez pas de mettre de l'onctuosité dans vos plats avec l'ajout de matières grasses, indispensables au développement du système nerveux de l'enfant. Les fameux "Acides gras essentiels" doivent obligatoirement être fournis par l'alimentation car l'organisme ne sait pas les fabriquer. Alternez beurre, crème fraîche et différentes sortes d'huiles végétales (sans oublier celle de colza) et pensez à manger au moins 2 fois par semaine des poissons gras (saumon, hareng, sardine...).

Les produits toxiques à fuir

L'alcool, car il se retrouve dans le sang du bébé. En outre, il diminue la production de lait qui s'écoule avec plus de difficulté. Si vous craquez sur un verre de vin ou de champagne, buvez-le juste après une tétée et ne lui redonnez pas le sein avant 2 heures de temps.

Le tabac (même si c'est votre entourage proche qui fume) peut avoir des répercussions sur la santé de l'enfant.

Le café. Limitez à deux tasses par jour. Au-delà, la consommation de café peut entraîner chez le bébé : agitation, troubles du sommeil, pleurs excessifs.