utilisateur
menu wellpharma

Bonzer bio... naturellement !

Bronzer sereinement, c’est tentant, n’est-ce pas ? C’est la promesse des produits solaires bio, blindés de filtres minéraux et d’actifs naturels, respectueux de notre peau et de l’environnement. Inoffensifs, efficaces et glamour : le sont-ils vraiment ? Les réponses de Agnès Castelli, responsable de la communication scientifique des Laboratoires de Biarritz.

Bonzer bio... naturellement !

Un produit solaire bio, kesako ?

Un produit solaire bio ne contient que des filtres minéraux (et pas chimiques), ses somposants végétaux sont bio à 95 % minimum et 10 % du total de ses ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique (certification Ecocert). Certaines marques, comme les Laboratoires de Biarritz, proposent des produits composés à plus de 99,5 % d’ingrédients naturels avec plus de 96 % d’éléments issus de l’agriculture bio.

Bio et efficace : vraiment ?

Comme n’importe quel produit solaire, un produit solaire bio protège la peau des UVA et des UVB. L’indice SPF (sunburn protection factor) qui figure sur le flacon indique le niveau de protection contre les UVB (responsables des coups de soleil) ; le niveau de protection contre les UVA est au moins égal à un tiers de la protection UVB. Plus le SPF est élevé, plus la protection est efficace. Et l’indice est le même qu’un produit soit bio, ou non.

Un filtre minéral, qu’est ce que ça change ?

Les filtres minéraux comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc sont inertes donc, ils ne « bougent » pas : ils sont stables à la lumière, à la chaleur, affichent une efficacité constante et n’entrent pas en interaction avec la peau. Quand les filtres chimiques pénètrent dans la peau, les filtres minéraux restent strictement à sa surface. Bingo : ils sont très bien tolérés, même par les épidermes très sensibles, et efficaces dès application du produit solaire (un filtre chimique est efficace 20 minutes minimum après application) ! En plus, ils résistent à l’eau -qu’ils ne polluent pas - naturellement.

Un solaire bio glamour, ça existe ?

Bien sûr ! Le solaire bio qui laisse des traces blanches et dégage un parfum pas franchement attirant, c’était avant ! Aujourd’hui, les textures sont plus légères, les produits s’étalent parfaitement et sentent bon la coco ou le karité. Et pour les SPF les plus élevés, à l’adresse des peaux les plus délicates, ils sont dépourvus de parfum pour éviter les réactions cutanées.

Bio mais… fait-il vraiment le maximum ?

Protéger sa peau contre les UVA et les UVB, c’est le minimum. Reste que, sous l’influence des UVA, notre organisme a tendance à synthétiser massivement les radicaux libres, responsables du vieillissement cutané prématuré et donc des rides, ridules, tâches pigmentaires... Un solaire bio avec un actif anti-oxydant -qui met KO les radicaux libres-, c’est vraiment top ! Et il existe des actifs anti-oxydants naturels super puissants comme Alga Gorria, un extrait breveté de l’algue rouge de la Côte basque.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Agnès Castelli, Laboratoires de Biarritz