utilisateur
menu wellpharma

Comment survivre aux excès des fêtes ?

Tous les ans, on jure qu’on ne fera pas d’excès durant les fêtes. Pourtant, il est difficile – voire impossible !- de résister, en cette période de l’année, aux bonnes bouffes, bons vins et chocolats… Pas d’inquiétude : votre corps a les ressources pour récupérer. Surtout si vous lui donnez un coup de pouce, sur les conseils avisés de Frédéric Auger, pharmacien wellpharma.

Comment survivre aux excès des fêtes ?

Le calme après la tempête

Réveillons, repas familiaux, alimentation riche en gras, une coupette par-ci, deux petits verres par-là et pas mal de chocolats… Résultat ? On risque de commencer l’année avec un vague sentiment de nausée et les intestins en vrac ! Pour les adeptes, il y a le jeûne. « Une demi-journée, pas plus, conseille Frédéric Auger. On saute le petit déjeuner et le déjeuner, mais on dîne, normalement avec une portion de féculents (complets), une demi portion de protéines et des légumes à volonté. » Pendant le jeûne, on se repose –aucune activité physique importante !- et on s’hydrate bien.

Il faut sauver le foie !

Ceux qui ne jeûneront pas choisiront d’aider leur foie à faire face. Comment ? Avec une cure détox à commencer dès la fin des agapes et à poursuivre pendant 3 semaines. A grands coups d’artichaut, de radis noir et/ou de chardon marie. Plusieurs solutions s’offrent à vous : les gélules toutes prêtes ou les extraits de plante standardisés, « plus dosés ». Demandez conseil à votre pharmacien wellpharma qui vous proposera une solution personnalisée.

Aglou!

Pour se remettre de ses excès, on peut également se tourner vers les huiles essentielles. Celle de romarin à cineole est indiquée en cas de digestion difficile et celle de romarin à verbenone pour drainer le foie. On peut aussi se tourner vers le pissenlit : ses racines agissent sur le foie et ses feuilles, sur les reins : il améliore les fonctions digestives tout en favorisant la miction et va donc « nettoyer l’organisme », en douceur. Il existe des préparations prêtes à avaler à moins que vous ne le préfériez en tisane ? Le jus de bouleau aura lui aussi un rôle dépuratif… et requinquant !

Le cœur au bord des lèvres

Vous avez la langue épaisse, l’haleine chargée, la bouche sèche et le simple souvenir du chocolat vous soulève le cœur ? Pas de panique : là encore, votre foie appelle à l’aide et vous allez le soulager. Parée de vertus antispasmodiques, digestives, anti-ballonnements et anti-reflux, une tisane de mélisse vous apaisera. A moins que vous ne penchiez pour le piquant du gingembre. Soit vous le pressez et mélangez son jus à celui d’un citron –c’est délicieux ! - soit vous l’avalez sous forme de gélules ! 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Frédéric Auger, pharmacien wellpharma