utilisateur
menu wellpharma

Diversification alimentaire : le B.A-BA

Changement de menu pour bébé : après n’avoir bu que du lait depuis quatre mois, il va tester d’autres saveurs et textures. Les grands principes de la diversification alimentaire - ou quoi donner, quand et comme il le faut - nous sont servis par Michèle Dominiak, pharmacienne wellpharma à Varennes Changy.

Diversification alimentaire : le B.A-BA

Du lait, toujours du lait

De sa naissance à ses 4 mois, votre bébé n’a bu que du lait. Ensuite, commence la diversification alimentaire. Mais, que vous allaitiez ou donniez le biberon, le lait reste la base de l’alimentation du petit enfant. Pendant la diversification, il constitue encore le repas exclusif du matin et du soir et complète le déjeuner et le goûter.

Fruits et légumes pour commencer

La diversification commence par une ou deux cuillérées de légumes mixés : carotte, courgette, haricot vert, courgette, épinard…. Et on procède de même avec les fruits : pomme, poire, banane, prune, abricot, pêche cuits en compote. On introduit un fruit ou légume à la fois pour repérer les goûts de bébé et déceler un éventuel problème (allergie). Attention : pas de fruits exotiques avant 9 mois. Et on attend un an pour les légumes crus, les légumes secs et les légumineuses ainsi que pour les fruits rouges. Et 18 mois pour les fruits à coques (noix, pistaches, cacahuètes…)

Céréales et féculents

On peut très rapidement introduire la pomme de terre dans la nouvelle alimentation de bébé, mais on attend ses 7 mois avant de lui préparer du riz et des pâtes et ses 9 mois avant de lui proposer du pain ou toute autre préparation (céréales infantiles par exemple) qui contiendrait du gluten.

Viandes, poissons et œufs

A partir de 6 mois, on peut faire goûter la volaille à son tout-petit et dès 7 mois, le poisson maigre –à raison de 10 g / repas- ou même de l’œuf dur (un quart). On attend son premier anniversaire pour la viande rouge et les poissons gras, ses 18 mois pour les fruits de mer et ses 2 ans pour les œufs à la coque ou mollet.

Aides culinaires

Jusqu’à ses 8 mois, votre bébé dégustera vos petits plats sans beurre, ni crème. Au-delà, vous pourrez en ajouter à ses purées, en très petite quantité. Pour l’huile, on attendra ses 18 mois. Consigne simple pour le sel : pas un gramme avant 18 mois et à partir de là, ne l’utiliser que pour la cuisson.

Dessert lacté et biscuits

Bébé pourra manger des yaourts dès 6 mois et du fromage blanc dans la foulée, non sucrés. Il attendra ses 9 mois pour le fromage (fondu, ricotta, mozarella ou cheddar). Pour les biscuits… on patiente jusqu’à ses 12 mois et pour le chocolat, ses 18 mois. Et avec ça, bébé boit du lait ou de l’eau et rien d’autre. On peut éventuellement lui proposer des jus de fruits dilués dès 12 mois.

Bébé prend les choses en main

Le principe de la diversification menée par l’enfant (DME) consiste à proposer à l’enfant de découvrir les aliments par lui-même. Avec ses petites mains. On dépose devant lui des morceaux d’aliments cuits gros comme son poing (carotte, courgette, artichaut, pomme, poire…) qu’il porte à sa bouche. On évite évidemment les petits morceaux un peu durs. Si vous êtes tenté-e par l’expérience, prévoyez toujours du temps, restez toujours à côté de votre enfant et n’oubliez pas de protéger votre sol (voire vos murs ;-)).

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Michèle Dominiak