utilisateur
menu wellpharma

Douleurs à la main

La main est l'organe de la préhension, c'est-à-dire qu’elle sert à saisir des objets. Son importance fonctionnelle est fondamentale. En effet, la main est dotée d’une anatomie complexe qui permet la réalisation de nombreuses fonctions très fines.

Douleurs à la main

Les structures de la main

Le squelette de la main est formé des os du carpe, des métacarpes et des phalanges. Outre les articulations entre ces différents os, de nombreux muscles et tendons permettent la réalisation des mouvements complexes de la main et des doigts. Les muscles de l’avant-bras permettent la mobilisation des doigts par l’intermédiaire des tendons de la paume ou du dos de la main. Les muscles de la main permettent les mouvements précis des doigts. Toutes les structures de la main peuvent être sujettes à des douleurs plus ou moins intenses et plus ou moins permanentes.

Les causes des douleurs

Parmi les causes les plus fréquentes de douleur de la main, on retrouve l'arthrose et les rhumatismes inflammatoires

L’arthrose peut toucher toutes les articulations de la main mais l’articulation du pouce est de loin la plus vulnérable (on parle alors de rhizarthrose). La douleur est souvent permanente et invalidante. Elle peut être à l’origine d’une impotence fonctionnelle avec une certaine maladresse.

Tous les rhumatismes inflammatoires peuvent toucher les articulations de la main et être à l’origine de douleurs de la main.


Parmi les très nombreuses autres causes de douleur de la main, on retrouve :

Les causes nerveuses parmi lesquelles les syndromes canalaires sont les plus fréquents. Il s’agit de la compression de nerfs au niveau du poignet et de la main. Le syndrome du canal carpien est le plus fréquent : il correspond à une compression du nerf médian au niveau du poignet et se traduit par une douleur plutôt nocturne de la main associée à une sensation de fourmillements dans les doigts.

Les atteintes tendineuses parmi lesquelles les plus fréquentes sont : la tendinite de De Quervain qui touche le dos du pouce et peut irradier dans l’avant-bras et la maladie de Dupuytren : c’est une atteinte des tendons de la paume de la main qui aboutit à une rétraction des doigts et une grande difficulté à se servir de la main.

Les infections de la main telles que le panaris (infection de la pulpe d’un doigt).

Les atteintes vasculaires parmi lesquelles le syndrome de Raynaud est le plus connu. Il entraîne une modification de la couleur des doigts, des douleurs et des engelures induites par l’exposition au froid.

L’examen médical

Pour déterminer la cause d’une douleur de la main, le médecin se fonde sur l’interrogatoire et l’examen clinique. Parfois il s’aide d’examens complémentaires pour étayer le diagnostic : Radiographie et/ou échographie standard ; Prise de sang à la recherche de signes biologiques d’inflammation.

Un scanner ou une IRM de la main sont très rarement nécessaires au diagnostic des douleurs de la main.

Le traitement

Le traitement comprend toujours, quelle que soit la cause de la douleur, un traitement de la douleur avec:

► Antalgiques de type paracétamol et/ou tramadol en comprimés.

► Anti-inflammatoires non stéroïdiens en comprimés en cure courte (5 à 7 jours) dans les cas de rhumatismes inflammatoires.

► Parfois, des infiltrations locales de corticoïdes peuvent être utiles. Elles sont réalisées par un spécialiste en rhumatologie.

► La kinésithérapie.

► La mise au repos de l’articulation atteinte à l’aide d’une orthèse. Dans le cas de la pathologie la plus fréquente qui est l’arthrose du pouce, le port d’une orthèse statique de pouce qui immobilise l’articulation du pouce apporte un bénéfice manifeste à la régression des douleurs.

 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
wellpharma