utilisateur
menu wellpharma

Douleurs dentaires

Plusieurs affections peuvent entraîner des douleurs dentaires : atteinte d’une dent (carie, fêlures, pulpites, c’est-à-dire inflammation de la partie la plus centrale de la dent), de la gencive (gingivite), de l’os de la mâchoire (abcès, arthrite) ou encore poussée dentaire chez l’enfant.

Douleurs dentaires

Pourquoi j'ai mal ?

Si certaines douleurs sont favorisées par le chaud, le froid, certains aliments, notamment les sucres acides, d’autres sont parfois spontanées. Elles peuvent provoquer des sensations de décharges électriques, fulgurantes, lancinantes et être favorisées par la position allongée. Elles peuvent irradier sur le visage et provoquer une rougeur au niveau de la joue.

L’abcès dentaire doit être pris en charge rapidement, car il présente un risque de diffusion de l’infection pouvant aller jusqu’à la septicémie, c’est-à-dire le passage dans la circulation sanguine des bactéries. Les premiers signes d’alerte de l’abcès dentaire sont des douleurs battantes. La gencive est alors très rouge, gonflée, douloureuse. De la fièvre accompagne souvent ces signes. En cas de nécrose pulpaire, c'est-à-dire de mort de la dent, celle-ci devient grise.

Comment les soulager ?

Malgré les douleurs dentaires, vous devez vous brosser les dents. Le brossage des dents permettra de diminuer les risques d’aggravation de l’infection.

La poche de glace, appliquée sur la partie douloureuse, peut permettre de soulager, mais pas dans tous les cas ! En cas de carie, elle peut même augmenter la douleur. Attention, ne mettez pas la glace directement sur la peau, mais dans un pochon en coton.

Les antalgiques permettent de soulager efficacement : les anti-inflammatoires, en vente libre chez les pharmaciens, peuvent aider à surmonter la douleur mais ont des contre-indications et doivent être pris avec prudence, notamment chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

Les solutions locales comportant un anesthésiant local et les bains de bouche peuvent avoir un effet intéressant. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 bains de bouche par jour.

Des traitements à base de plantes (phytothérapie) peuvent avoir un effet antalgique : la réglisse, le giroflier ou « clou de girofle », la myrrhe. Attention, certains traitements à base de plantes peuvent interagir avec vos traitements habituels. Parlez-en préalablement à votre médecin.

Dans tous les cas, il faut consulter un dentiste, car ces traitements ne font que soulager la douleur.

Des règles d'hygiène

La meilleure prévention pour éviter les douleurs dentaires est une bonne hygiène buccale, avec un brossage de dents deux fois par jour, et ce pendant 2 minutes, avec une brosse à dent adaptée à votre gencive (souple en cas de gencives sensibles) et un dentifrice contenant du fluor. Ne mouillez pas la brosse à dent avant le brossage. Le brossage permet d’éliminer la plaque dentaire, véritable nid des bactéries. Il est possible de compléter le brossage par du fil dentaire.

Une consultation tous les 6 mois chez son dentiste permet également de traiter rapidement les éventuelles caries, avant que celles-ci n’entraînent une rage de dent. Il pratiquera également un détartrage. Il jugera ensuite de la fréquence de consultation et vous conseillera sur les soins quotidiens adaptés à l’état de vos dents.

Evitez les grignotages et les sucreries entre les repas. Certes, les sucres sont connus pour provoquer des caries, mais tous les aliments contiennent des sucres (les glucides), et peuvent donc aussi déclencher le processus, même le thé ou le café pris en dehors des repas. Un bon équilibre alimentaire, riche en produits laitiers, vitamines, a un effet protecteur contre les caries. Evitez les boissons gazeuses comme le soda ou le jus de fruit, préférez l’eau.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
wellpharma