utilisateur
menu wellpharma

Etre au top pour ses examens

Les examens approchent. Comment réviser efficacement quand la fatigue commence à gagner, le stress à grimper ? Concentrez-vous sur vos révisions,… François Tournay, pharmacien wellpharma à Nancy, s’occupe du reste : alimentation, sommeil, astuces « tonus » !

Etre au top pour ses examens

Question de rythme

Notre corps aime les habitudes… donc on adopte un rythme régulier pour réviser. Et cette consigne est valable pour tous les jours de la semaine, mais aussi week-ends et jours fériés : une grasse matinée vous ferait l’effet d’un décalage horaire ! En revanche, on dose son effort : pas plus de deux heures de révision avant d’effectuer une pause de 15 minutes et de recommencer !

Dormir pour tenir

Mieux ne vaut pas trop empiéter sur ses heures de sommeil si l’on veut « tenir » sur la durée et, surtout, être en forme le jour J : 7 heures au minimum sont recommandées. Et en cas de coup de pompe, on pratique la micro sieste. Le principe ? Bien calé dans un fauteuil, en s’endort avec un crayon à la main : dès qu’il nous échappe, on se remet à l’ouvrage ! Et quoi qu’il arrive, continuez à pratiquer un sport : on se défoule et on s’aère le cerveau ! N’oubliez pas que réviser, c’est comme pratiquer la course d’endurance : il faut garder des ressources jusqu’à la fin du parcours.

Manger intelligemment

Pour ne pas fléchir, on se nourrit bien. On choisit un petit déjeuner consistant et protéiné : galette, œuf, fromage… qui permet de tenir sans fringale jusqu’au déjeuner. Pour « nourrir » son cerveau, on privilégie aussi souvent que possible les bonnes graisses qu’on trouve dans l’huile d’olive, les sardines, le saumon mais aussi les amandes ou les noisettes en cas de petit creux.

On évite le grignotage – au risque d’être en permanence en mode digestif et de somnoler – et les stimulants (qu’on réservera pour les derniers jours, si l’on commence à accuser le coup !)

Les plantes adaptogènes ont tout juste

Pour stimuler son énergie tout en contenant son stress, il est recommandé de commencer une cure de plantes adaptogènes un mois avant le début des épreuves : ginseng, rhodiole et éleuthérocoque ont déjà fait leurs preuves. N’oubliez pas non plus de faire le plein de magnésium. Et on garde dans un coin de sa tête que le ginkgo booste l’activité cérébrale. Malgré tout vous manquez de concentration ? Sélectionnez une playlist pour rester focus sur vos révisions : ça vous aidera !

Calmer le stress

L’angoisse monte ? La valériane devrait vous aider à retrouver la sérénité. A compléter éventuellement avec un peu d’homéopathie : gelsemium et ignatia (9 CH) à raison de 5 granules matin, midi et soir et vous serez plus zen. Si vous préférez les huiles essentielles, quelques gouttes de verveine, d’ylang-ylang ou de petit grain bigarade sur un mouchoir en papier et sniffez ! Si vous vous sentez au bout de votre vie, optez pour le phosphorus (9 CH, 5 granules trois fois par jour).

Stop tout !

Ce serait bête d’avoir si bien révisé et d’être terrassé par un rhume le jour J. On prend les devants en se massant chaque soir le bas du dos avec quelques gouttes d’huile(s) essentielle(s) de ravintsara, laurier noble et lavande qui tiendront à distance les microbes ! 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
François Tournay