utilisateur
menu wellpharma

Fièvre : que faire quand la température monte ?

Votre température monte un peu ? Beaucoup ? Follement ? La fièvre est un signal d’alarme qui nous informe que notre corps est en train de se battre contre un agent pathogène. Doit-elle inquiéter ? Faut-il la traiter ? Tout ce que vous devez savoir avec Thomas Briol

Fièvre : que faire quand la température monte ?

La fièvre… qu’est ce que c’est ?

La température « normale » de notre corps avoisine 37°C : elle est un peu en deçà le matin et au-delà, le soir (après l’effort, quand il fait chaud…). On parle de fièvre quand la température corporelle dépasse les 38°C. Cela signifie alors qu’un agent (pathogène) s’est infiltré dans notre corps et que notre système immunitaire s’est déclenché ; ce faisant, il a envoyé des substances -les cytokines- vers notre thermostat, l’hypothalamus, afin qu’il produise davantage de chaleur.

Où t’as mis le thermomètre ?

On peut prendre la température avec différents types de thermomètres par voie :

  ► rectale : la plus fiable (badigeonner son extrémité de vaseline pour faciliter son introduction)
  ► orale : la plus accessible… déconseillée pour les moins de 5 ans qui pourraient mordre le thermomètre et se blesser
  ► tympanique : très rapide, la prise de température par l’oreille n’est pas toujours aisée…
  ► axillaire : la moins fiable. A ne pratiquer qu’à titre indicatif
  ► temporale : rapide, pratique mais… peu fiable.

Cool…

On n’est pas très sûr que la température grimpe pour aider notre corps à lutter contre l’agresseur. En revanche, elle est là pour nous alerter sur l’attaque (microbienne) en cours. Pour autant, pas de panique ! Tant que la fièvre –jusqu’à 39°- est bien supportée on la surveille et c’est tout. En revanche, la vigilance est de mise en cas de fièvre, même peu élevée, chez le nourrisson, la femme enceinte ou la personne âgée. Si votre bébé a moins de 3 mois, prenez contact très rapidement avec votre médecin. Dans les autres cas, parlez-en à votre pharmacien !

Chaud devant !

Si le (petit) malade se sent mal, on agit. Face à un enfant fiévreux, la première chose à faire est de lui proposer de s’hydrater régulièrement, de ne pas trop le couvrir et de bien penser à aérer sa chambre (quand il n’y est pas !). En revanche, inutile de le plonger dans un bain frais : ça ne sert à rien et c’est très désagréable ! Si, malgré vos précautions, Petitchou ne se sent pas bien, donnez lui du paracétamol. Attention : on évite les anti-inflammatoires avant d’avoir vu un médecin et on ne les utilise pas si Junior n’a pas eu la varicelle.

Je consulte si…

Une fièvre qui dure (même si elle est peu élevée) doit donner lieu à une consultation. De même qu’une fièvre soudaine survenant après un voyage ou encore qu’une fièvre, quelle que soit son intensité, qui anéantit le malade. Au moindre doute, demandez son avis à votre pharmacien.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Thomas Briol