utilisateur
menu wellpharma

Ma trousse essentielle

Partir en vacances avec une trousse d’huiles essentielles ? En voilà une bonne idée pour prévenir ou soigner les petits bobos de l’été ! Jennifer Frances, pharmacienne wellpharma à Saint Maximin La Sainte Baume, a sélectionné pour nous les incontournables de l’aromathérapie.

 Ma trousse essentielle

La citronnelle de Java… en guerre contre les moustiques

Bzzz… les moustiques sont de retour ! Vous les redoutez ? Sachez qu’eux, ils détestent la citronnelle. Cette huile essentielle au parfum frais et piquant sera utilisée pour tenir à bonne distance les insectes piqueurs. Dans ce cas, il est recommandé de la diffuser dans l’atmosphère avant d’aller se coucher ou d’en déposer deux gouttes sur son col de pyjama. L’huile essentielle de citronnelle est aussi très efficace pour calmer les démangeaisons quand on n’aura pas réussi à éviter la piqûre (1goutte + 1 goutte d’huile végétale ou de gel d’aloe vera).

NB : le géranium peut se révéler efficace également. On peut l’utiliser avec la citronnelle en diffusion.

La lavande…apaise tous les feux

Huile essentielle de lavande aspic ou huile essentielle de lavande fine ? N’hésitez plus : prenez les deux, vous ne le regretterez pas ! L’huile essentielle de lavande aspic vous sauvera la peau, notamment en cas de piqûre (guêpe, méduse…) ou de brûlure, à raison de 2 gouttes sur la piqûre toutes les 10 minutes pendant 30 minutes (puis trois fois par jour jusqu’à guérison). La lavande fine, elle, soulage vraiment les coups de soleil (pure, ou mélangée à du gel d’aloe vera) sans compter qu’elle apaise et décontracte naturellement.

Menthe poivrée… un vrai coup de frais

Pour lutter contre les troubles digestifs –nausées, vomissements, indigestion-, rien de tel que l’huile essentielle de menthe poivrée à raison de 2 gouttes à avaler 3 ou 4 fois par jour (sur un comprimé neutre ou dans du sucre). Deux gouttes sur les tempes pourront également soulager votre mal de tête. Attention : cette huile essentielle ne doit pas être utilisée en diffusion.

Tea-tree…. Le couteau suisse

Si vous ne deviez emporter qu’une huile essentielle, ça pourrait être celle de tea-tree (arbre à thé). Antibactérienne à large spectre, fongicide, parasiticide, antivirale, stimulante immunitaire, on peut l’utiliser directement sur la peau en regard des organes touchés, ou par voie interne (2 gouttes, 3 fois par jour) pour traiter : les aphtes, les gingivites, les mycoses, les boutons de fièvre, un rhume, un mal de gorge, une verrue… à avoir toujours sur soi !

L’hélicryse… anti-coups durs !

L’huile essentielle d’immortelle (hélicryse italienne) est terriblement efficace sur les hématomes. Quelques gouttes en massage délicat sur le « bleu » ou bien là-où-ça-fait-mal, et ça devrait vite aller mieux ! Cette huile précieuse soulage en cas de bosse, mais aussi de foulure, entorse… Autre alliée des acrobates : la gaulthérie couchée. Antalgique et anti-inflammatoire, cette huile essentielle viendra à bout de vos crampes, contractures…(il existe des contre-indications : voir avec votre pharmacien wellpharma.)

Le clou de girofle… à pleine bouche

Un aphte, une gingivite, une dent qui chatouille… c’est ballot quand on est loin de chez soi. L’huile essentielle de giroflier est un antibactérien aussi puissant que son odeur est prononcée ! On peut l’utiliser directement sur la carie à l’aide d’un coton-tige ou alors en bain de bouche (3 gouttes dans un verre d’eau).

Précautions :

Diffusion atmosphérique : généralement pas plus de 15 minutes dans une pièce fermée, en dehors de toute présence humaine.

Usage oral : on avale les huiles essentielles, sur un comprimé neutre, un morceau de sucre ou dans une cuillerée d’huile végétale.

Application sur la peau : on n’utilise pas une huile essentielle directement sur la peau, sauf exception, mais on mélange deux gouttes avec de l’huile végétale ou de gel d’aloe vera. Et gare au soleil : certaines sont photosensibilisantes.

NB : les huiles essentielles sont a priori déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins 6 ans.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d’utiliser une huile essentielle que vous ne connaissez pas.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Jennifer Frances