utilisateur
menu wellpharma

Les pleurs de bébé

Un bébé en bonne santé pleure en moyenne 2 à 3 heures par jour. Tous les bébés pleurent, c’est normal car ils ne disposent pas encore de la parole et c’est leur façon de s’exprimer. Voici de quoi mieux comprendre les pleurs de votre bébé et savoir comment agir.

Les pleurs de bébé

Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Si les pleurs d’un bébé sont sources d’inquiétude et parfois d’irritation chez les parents, il ne faut pas perdre de vue que les pleurs, comme les cris et les gazouillements, sont le principal moyen de communication des bébés pendant leurs premiers mois de vie. En effet, un bébé est un être dépendant des ses parents pour sa survie et pleurer fait partie des moyens dont il dispose pour exprimer un besoin et attirer votre attention de parent.

Certes, il est très difficile pour un parent de comprendre le sens des pleurs d’un bébé : a-t-il faim, soif, trop froid, trop chaud, veut-il être câliné, est-il inconfortable, a-t-il mal, est-il malade, etc. Cependant, les pleurs d’un bébé sont « physiologiques », c'est-à-dire bénins dans la grande majorité des cas.

Les causes les plus fréquentes des pleurs des bébés sont : la faim, la couche sale, trop froid ou trop chaud, le besoin de câlin, le sommeil, l’inconfort. Au fil du temps, vous apprendrez progressivement à le comprendre, tandis que lui apprendra à communiquer avec vous via le regard, les gazouillements et les sourires, et plus seulement les pleurs.

Dites-vous que tous les parents sont inquiets mais que tous les parents finissent par faire la différence entre un pleur « normal » ou « physiologique » et un pleur atypique qui alerte.

Que faire quand il pleure ?

En cas de pleurs, il faut réconforter bébé : câlinez-le, cajolez-le, promenez-le ou bercez-le dans son transat, en général cela marche bien. S’il exprime son besoin de succion, tendez-lui sa sucette, ceci l’apaisera.

Parfois, des coliques peuvent provoquer des pleurs qui semblent inconsolables : ces pleurs inquiètent souvent les parents et sont même parfois responsables de tensions dans la famille. Elles sont normales et durent généralement jusqu’à 3 mois. En cas de colique, massez doucement le ventre de bébé pour tenter de le soulager.

Personne ne connaissant mieux votre bébé que vous, un bon moyen de faire la part des choses est d’observer les changements de comportement de votre bébé. Si après avoir vérifié tous les besoins élémentaires de votre bébé vous avez toujours l’impression que quelque chose ne va pas, consultez votre pédiatre pour qu’il examine l’enfant de son œil médical. Les professionnels de santé prendront toujours vos inquiétudes au sérieux, même si dans la plupart des cas l’inquiétude n’est pas fondée.

Se contrôler quand les pleurs nous poussent à bout

Certains parents excédés en viennent parfois à perdre le contrôle d’eux-mêmes et à secouer le bébé qui pleure. Sachez que ce secouage peut être à l’origine de lésions cérébrales très sévères et que cet acte est considéré comme une forme de maltraitance qui peut être sanctionnée par la loi.

Si vous sentez l’irritation vous envahir, prenez soin de poser calmement votre bébé en sécurité et de vous éloigner quelques instants pour vous calmer avant de revenir vous occuper de votre bébé plus sereinement.