utilisateur
menu wellpharma

Les régurgitations du nourrisson

Les régurgitations sont des renvois du contenu de l’estomac par la bouche après le repas. Elles sont de volume variable et ne sont pas douloureuses, contrairement aux vomissements.

Les régurgitations du nourrisson

À quoi sont dues les régurgitations ?

Elles sont liées au grand volume de liquide bu par le bébé par rapport à son poids et elles sont favorisées par sa position allongée et par toutes les situations qui font augmenter la pression intra abdominale : pleurs, toux, constipation, etc.

Les régurgitations concernent plus de la moitié des bébés de moins de 4 mois et leur fréquence tend à diminuer avec l’âge pour quasiment disparaître au-delà de 1 an. Elles sont toujours bénignes et ne nécessitent pas de traitements médicamenteux. Leur survenue peut être minimisée par certaines mesures hygiéno-diététiques simples.

Quelques conseils de bon sens

Pour diminuer la fréquence et/ou le volume des régurgitations, il existe quelques mesures simples à appliquer :

► Fractionner les repas : au lieu de donner au bébé une grande tétée ou un grand biberon d’un seul coup, prenez soin de fractionner les repas en 3 ou 4 petits repas, espacés par les rots du bébé qui lui permettent d’évacuer le trop plein d’air avalé pendant le repas.

► Utiliser une tétine en silicone, plus rigide que les tétines en caoutchouc, ce qui permet de freiner la vitesse de déglutition de bébé et ainsi ralentir la progression de son repas.

► Épaissir l’alimentation : en augmentant la viscosité du lait, on ralentit le repas de bébé et on limite ainsi le risque de régurgitation. Il existe aujourd’hui des laits « anti-régurgitation » formulés pour être plus épais.

► Desserrer les couches de bébé et éviter de lui faire porter des vêtements trop serrés à la taille, surtout après le repas. En effet, une couche trop serrée augmente la pression intra-abdominale et participe au mécanisme de la régurgitation.

► Éviter le tabagisme passif : il a été montré que le tabac diminue le tonus du sphincter inférieur de l’œsophage, c’est-à-dire l’efficacité du muscle qui empêche au bol alimentaire de remonter de l’estomac vers l’œsophage.

► Éviter de trop manipuler bébé après le repas pour le laisser digérer tranquillement.

► S’approvisionner en bavoirs pour éviter d’avoir à changer les vêtements de bébé après chaque régurgitation.