utilisateur
menu wellpharma

Pour en finir avec l’acné !

Je n’ai plus 20 ans, mais j’ai de l’acné ! Quelles en sont les causes ? Comment la traiter ? Puis-je utiliser des produits naturels pour la traiter ? Le Pr Brigitte Dreno, dermatologue au CHU de Nantes, répond à toutes nos questions.

Pour en finir avec l’acné !

Quelles sont les causes de l’acné chez l’adulte ?

« Il peut y avoir des causes hormonales à l’acné. En cas d’hyperandrogénie périphérique, les femmes présentent des lésions modérées sur la partie inférieure du visage et le haut du cou et des poussées avant la règle. Le stress est également un facteur de l’acné : dans ce cas-là, notre organisme produit notamment des neuropeptides qui influencent le comportement des glandes sébacées. Les erreurs de cosmétiques sont aussi responsables de poussées d’acné : des produits inadaptés agressent le microbiome cutané et créent des lésions inflammatoires. Enfin, la pollution et de mauvaises règles de vie font également partie des usual suspects…quelle que soit la cause de l’acné, elle se manifeste toujours par une peau grasse associée à des lésions cutanées. »

A quel moment doit-on consulter ?

« Quand on souffre régulièrement de 3 à 5 lésions inflammatoires (voire plus !), il est important de consulter un dermatologue et ce, d’autant plus si l’on change de pilule ou si l’on doit choisir un dispositif intra utérin (stérilet). »

Quels sont les traitements recommandés ?

« En cas d’acné légère, nous recommandons des combinaisons fixes telles que rétinoïdes + peroxyde de benzoyle ou rétinoïdes +antibiotiques topiques. Ce sont des produits qu’on utilise le soir (ils sont détruits par les UV) avant d’appliquer une crème hydratante adaptée (non comédogène).

En cas d’hyperandrogénie, on peut avoir recours à une pilule de 3e ou 4e génération et utiliser soit de la cycline à faible dose pour son rôle anti-inflammatoire et freinateur de la zone sébacée, soit le spironolactone (un diurétique qui, utilisé à faible dose, est anti-androgénique). On peut également prescrire l’isotrétinoïne, pour traiter l’acné sévère. »

Quels soins doit-on adopter ?

« Quand le traitement est terminé, on opte pour une gamme de cosmétique active (qui contient un anti-inflammatoire, un acide de fruit exfoliant, un rétinoïde topique…) pour les soins du soir. On conserve évidemment sa crème hydratante non comédogène et on choisit des produits de maquillage qui ne le sont pas non plus ! »

Quelles habitudes de vie privilégier ?

« Il faut éviter de grignoter entre les repas et adopter une alimentation saine ! Que les adeptes du sport en salle se méfient des whey proteins qui favorisent l’acné. Enfin, si l’on va au soleil et qu’on a de l’acné, on vérifie que son produit solaire (au moins indice 30) soit aussi anti-UVA ! »

Y-a-t-il des solutions naturelles pour venir à bout des boutons et autres comédons ?

« Je déconseille les produits bio parce que les extraits naturels de plante ont tendance à stresser la glande sébacée et modifient notre microbiome cutané au point de provoquer parfois des lésions qui laisseront des cicatrices ! Enfin, le PH de ces produits est souvent basique… Or le PH de notre peau est de 5 ! »

Les gestes à bannir 

« On abandonne la poudre qui favorise certaines lésions. Et surtout : stop aux gommages, exfoliations et soins nettoyants en instituts (qui ferment provisoirement les glandes sébacées, certes, mais provoquent de violentes poussées). Enfin, il est interdit d’ouvrir ses boutons ! »

 

Il existe des marques –Avène, Roche-Posay, Uriage, Bioderma figurent parmi les plus connues- qui proposent des gammes de cosmétique adaptées aux soins de la peau acnéique. Demandez conseil à votre pharmacien !

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Brigitte Dreno