utilisateur
menu wellpharma

Petit traité contre les cystites

Isolée, la cystite se soigne facilement et rapidement. Récurrentes, elles peuvent devenir handicapantes. Dans tous les cas, mieux vaut connaître les causes du problème et les moyens de s’en préserver. Explications avec Isabelle Pugin, pharmacien à Dieulouard (54).

Petit traité contre les cystites

Du rififi dans nos vessies

Vous avez besoin d’uriner souvent, et à chaque fois, quelques gouttes, pas plus. Vous ressentez une brûlure ou une douleur à ce moment-là ? C’est certainement une cystite. Elle peut s’accompagner de fuites, de sang dans des urines malodorantes ou troubles. Tout ça à cause d’un germe qui a élu domicile dans votre vessie : il s’y sent tellement bien qu’il prolifère. Les femmes sont plus touchées que les hommes, car leur urètre, plus court (en moyenne 4 centimètres), se trouve proche du vagin et de l’anus, parfois porteurs de germes.

Réaction : illico presto

Pour enrayer ce petit souci, il faut agir vite.

Si elle est prise à ses tout débuts, une cystite peut se soigner grâce aux plantes ! Avaler des gélules de busserole et de bruyère, régulièrement pendant une semaine, peut suffire. Vous pouvez les associer à une huile essentielle de cannelle ou de sarriette, à prendre sur un sucre ou un bout de mie de pain pendant les repas.

Si les symptômes continuent, filez chez votre médecin traitant : il vous prescrira un examen médical des urines à faire en laboratoire, ainsi qu’un antibiotique. Ce dernier se présente sous la forme d’un sachet de poudre à prendre en une fois.

Prévention : pensez aux baies de cranberry

Contre les récidives, la canneberge (nom français du cranberry) est l’alliée de choc car elle empêche les bactéries de se fixer sur les parois urinaires. En plus d’ajouter le jus ou les baies de cranberry à votre alimentation, consommez-le en gélules, en comprimés ou en ampoules, beaucoup plus concentrés, et donc, plus efficaces. Faites une cure une semaine par mois.

Au quotidien, buvez au moins huit verres d’eau par jour. Pas moins. Ne vous retenez pas quand l’envie se fait sentir : plus l’urine stagne dans la vessie, plus les bactéries se multiplient. 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Isabelle Pugin, pharmacien