utilisateur
menu wellpharma

SOS enfant stressé

Junior est super stressé et vous, au bord de la crise de nerf ? Au moment de la rentrée des classes, ça arrive… Pour rompre la spirale infernale du stress et éviter l’inflation des angoisses, passons en revue tout ce qui est à votre portée avec Jennifer Frances, pharmacienne wellpharma à Saint-Maximin-la-sainte-Baume, afin de ramener un peu de sérénité dans la famille.

SOS enfant stressé

Stress es-tu là ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat en psychologie pour repérer un enfant stressé. Et pour cause : nous savons de quoi il retourne (qui n’a jamais eu mal au ventre le dimanche soir à l’idée de retourner à l’école ou même au bureau ? ) En revanche, à la différence d’un adulte, un enfant verbalise rarement ses angoisses. Il faut donc être attentif aux petits signes qui ne trompent pas.

Sors de ce corps !

Un changement brutal de comportement doit toujours mettre la puce à l’oreille. Généralement on remarque que Junior s’énerve pour un rien (croit-on), se met à bouder, pleure facilement…Ensuite, il pourra se plaindre de douleurs abdominales, dormir moins bien (ou reculer le moment du coucher), … Certains enfants adoptent même des comportements régressifs (il était propre mais ne l’est plus, reprend la sucette qu’il avait lâchée) quand d’autres sont en proie aux tics ou (quasi) tocs, connaissent des désordres alimentaires…Heureusement (pour tout le monde), il est rare que Junior souffre de tout cela en même temps !

Zen, restons zen

Il est urgent de ne pas s’affoler (pas de stress, donc !). Mais plutôt de se mettre à l’écoute de façon positive. On évite de noyer son enfant dans un flot de questions anxiogènes qui restent sans réponse mais on dialogue avec lui 1-pour l’amener à mettre des mots sur ses maux 2- pour lui montrer qu’on est avec lui.

Petites règles et grands repères

On ne doit jamais oublier qu’un enfant a besoin de repères. Avec des heures de lever et de coucher adaptées à son âge et régulières. Avec des repas équilibrés. Avec des activités scolaires, extra-scolaires, un temps pour jouer et… un temps pour ne rien faire. Et le moins de temps possible pour les écrans ! Il a également besoin de moments privilégiés avec nous ! On ne zappe pas l’histoire du soir ni les occasions d’échanger !

Les petits coups de pouce

Pour les petits stressés, une cure de magnésium est souvent bénéfique : le stress augmente les pertes de magnésium et la carence en magnésium aggrave le stress ! Les préparations Fleurs de Bach peuvent se révéler très efficace sur les enfants. On peut également avoir recours à l’homéopathie : hyoschyanus niger est particulièrement apaisant, ignatia permet de calmer l’anxiété et gelsemium aidera à se préparer à faire face à un événement angoissant.

Demandez à votre pharmacien quelles sont les granules les plus adaptées au problème de votre enfant. Et enfin, un petit pshitt apaisant dans la chambre (souvent à base d’huiles essentielles d’orange, de lavande…) détendra l’atmosphère.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Jennifer Frances, pharmacien wellpharma