utilisateur
menu wellpharma

Une mémoire sans faille

J’ai la mémoire qui flanche, je m’souviens plus très bien... Hep-hep-hep : ça n’est pas une fatalité ! La mémoire, ça se travaille, à tous les âges, sur tous les plans et dans tous les sens. Décryptage avec Didier Ghenassia, directeur général HappyNeuron chez SBT Human(s) Matter.

Une mémoire sans faille

Les fondements d’une « bonne » mémoire

Le déclin cognitif est inéluctable : c’est un processus biologique. En revanche, on ne vieillit pas tous de la même façon et il existe des stratégies pour ralentir les effets de l’avancée en âge sur le cerveau. A commencer par une prévention béton avec quatre piliers : manger bien (régime méditerranéen), bouger beaucoup (activité physique régulière), se protéger des risques cardiovasculaires (éviter le tabac, l’alcool…) et… stimuler ses neurones avec une vie cognitive riche et intense.

Stimuler ses neurones : mais pourquoi ?

Le pire ennemi de notre cerveau, c’est l’ennui. S’il ne travaille pas, il se déglingue. « Use it or loose it » comme disent les Anglais. Autrement dit : soit on s’en sert, soit on le perd. Contrairement à ce que l’on peut croire, on fabrique des neurones toute sa vie (c’est la neurogénèse), en stimulant son cerveau, en sortant de sa zone de confort, par l’apprentissage d’une nouvelle discipline par exemple. Ces nouvelles cellules se relient aux réseaux neuronaux et entretiennent la plasticité cérébrale. Et un cerveau plastique, c’est pas top !

Varier les plaisirs

Rien de tel, pour stimuler efficacement son cerveau, que de varier les plaisirs. On mêle donc les joies d’une vie sociale riche à la satisfaction d’apprendre (une langue, la musique, le nom des plantes…), de lire, de danser, de découvrir, de voyager… On peut également s’adonner à des exercices et jeux ciblés. Ils sont conçus pour « entrainer » le cerveau tout en s’amusant. Et au fur et à mesure qu’on s’entraîne, on s’améliore !

Brain training

Les jeux et exercices proposés en ligne sollicitent la mémoire, l’attention, les fonctions exécutives (logique, raisonnement), le langage et les capacités visuo-spatiales. Histoire d’activer toutes les zones de notre cerveau. Ils sont pensés pour le tirer vers le haut, déjouer son ennui et satisfaire son appétit pour ce qu’il aime, pour ce qu’on aime. Posologie : une séance de 20 minutes, 4 à 5 fois par semaine. La clé de la réussite ? La fréquence, l’intensité (quand c’est trop facile, ça ne compte pas ;-) et le plaisir.

Ne jamais lâcher l’affaire

Vous avez encore perdu vos clés ? Oublié la date de l’anniversaire de Tatie Danielle ? Pas de panique : ça arrive à tout le monde ! En revanche, ces petits oubliés fréquents peuvent servir de base à votre imagination. Et si vous inventiez une petite stratégie « maison » pour réussir à vous rappeler si vous avez bien fermé la porte, pris votre cachet et où vous avez rangé ce fichu trousseau ? Votre cerveau va adorer ces petites astuces qui lui permettent de ne pas trop en faire. J’allais oublier : la date de l’anniv’ de Tatie Danielle, on s’en fiche, non ?

[1] HappyNeuron a développé une méthode d’entrainement cérébral à base d’exercices et jeux en ligne. Cette méthode vient de faire l’objet d’un livre aux Edition Hachette Pratique.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Didier Ghenassia, directeur général HappyNeuron chez SBT Hum