utilisateur
menu wellpharma

Voyager avec des enfants

Avec la démocratisation des voyages, de plus en plus d’enfants voyagent, et ce de plus en plus jeunes. S’il n’existe pas de contre-indication au voyage liée exclusivement à l’âge, certaines recommandations sont à respecter pour que tout se passe bien.

En ce qui concerne les voyages dans des pays éloignés, en voie de développement, aux conditions d’hygiène précaires ou aux conditions climatiques extrêmes, posez-vous la question de la nécessité de ce voyage étant donné l’âge de l’enfant. Parfois, différer de quelques mois le voyage permet de s’affranchir de nombreuses difficultés.

Voyager avec des enfants

La consultation médicale : une obligation avant de partir

Il est fortement recommandé de consulter votre médecin avant de partir, et même plusieurs mois avant de partir, car certaines mesures de prévention, comme des vaccinations, peuvent nécessiter un délai de plusieurs semaines. Anticipez longtemps à l’avance pour ne pas être pris au dépourvu.

Le médecin examine l’enfant, contrôle les vaccinations usuelles (BCG, CTCP, ROR, hépatite B, pneumocoque), organise un schéma vaccinal spécifique au voyage entrepris (hépatite A, typhoïde, fièvre jaune, etc.), vous conseille en termes de règles d’hygiène à respecter en fonction de votre destination et répond à vos questions et à celles de l’enfant. Pensez à apporter son carnet de santé.

Quelles précautions prendre ?

Le paludisme

En cas de séjour en zone impaludée, il est impératif de faire prendre à votre enfant un traitement prophylactique. Votre médecin vous prescrira la molécule adaptée à l’âge de l’enfant et au degré de résistance du parasite dans le pays où vous vous rendez. Le traitement doit être débuté avant le départ et poursuivi plusieurs jours, voire plusieurs semaines après le retour selon la molécule choisie. Respectez rigoureusement la posologie et le mode d’administration prescrits par votre médecin. Pas d’improvisation !

Cependant, n’oubliez pas que la prise du traitement prophylactique ne dispense pas de mesures anti-vectorielles (anti-moustiques) de rigueur : répulsif anti-moustique adapté à l’âge de l’enfant, mise en place d’une moustiquaire imprégnée de répulsif au dessus du lit ou du berceau.

En cas de fièvre au retour du voyage, consultez un médecin sans délai.

La diarrhée

C’est le principal risque dans les pays au niveau d’hygiène précaire.

Pour prévenir les diarrhées, certaines règles d’hygiène simples doivent être respectées :

► Se laver les mains très souvent ;

► Consommer de l’eau embouteillée ;

► Consommer les aliments très cuits ;

► Éviter les glaces, fromages et charcuterie artisanales ;

► Préparer le biberon de lait avec de l’eau minérale embouteillée ou de l’eau filtrée bouillie ;

► Stériliser les biberons avant usage ;

► Se munir de quelques petits pots en dépannage pour les premiers jours.

En cas de diarrhée, le principal risque pour les enfants est la déshydratation qui peut leur être fatale. Munissez-vous avant de partir de sachets de solution de réhydratation orale (SRO) à leur donner à boire en cas de diarrhée.

En cas de diarrhée avec fièvre, sang et glaires dans les selles et/ou altération de son état général, il est impératif de consulter un médecin.

Le soleil

L’exposition au soleil est fortement déconseillée entre 11h et 16h, et ce d’autant plus que vous vous trouvez proche de l’équateur. Les enfants doivent toujours être bien protégés du soleil par des vêtements, un chapeau et de l’écran solaire indice maximal sur les zones découvertes. Dans les climats très chauds et humides, proposez à l’enfant de se doucher plusieurs fois par jour et donnez-lui à boire très régulièrement.

Autres précautions

Un voyage est souvent synonyme de loisirs. Le fait d’être en vacances et à l’étranger ne vous dispense pas d’être vigilant quant à la sécurité de votre enfant.

Toute baignade doit être surveillée en permanence.

Attention aux accidents de la voie publique qui représentent le principal motif de rapatriement sanitaire.

Interdisez à vos enfants de toucher les animaux, même familiers : les chiens sont le principal réservoir de la rage dans les pays en voie de développement.

La trousse à pharmacie pour enfant

N’emportez que des médicaments que vous savez utiliser correctement. Pour cela, pensez à rédiger une liste des médicaments emportés, avec leur nom de marque, leur nom en dénomination commune internationale (DCI), leur mode d’utilisation, la posologie adaptée au problème rencontré, ainsi que leur précaution d’usage.

Emportez votre ordonnance médicale rédigée en dénomination commune internationale (DCI),qui est le nom international du médicament (nom chimique), afin d’éviter les problèmes à la douane. Vérifiez les dates de péremption des médicaments emportés.

Préférez emporter chaque médicament avec son emballage afin d’éviter les erreurs et car il peut vous être demandé à la douane. Si malgré tout, vous souhaitez gagner de la place en n’emportant que les plaquettes, vérifiez que le nom et la dose du médicament sont bien inscrits derrière chaque alvéole de la plaquette afin d’éviter tout risque d’erreur.

Utilisez une boite en plastique étanche pour conserver vos médicaments, dans laquelle vous pourrez ranger :

  • Thermomètre sans mercure incassable
  • Gants à usage unique
  • Compresses stériles, adhésif adapté à la peau, pansements multi-usage
  • Antiseptique cutané de type chlorhexidine, en dosettes
  • Crème pour les brûlures et pansements gras
  • Paire de ciseaux, pince à épiler, seringues et aiguilles stériles de 10ml
  • Flacon de solution hydro-alcoolique
  • Couverture de survie
  • Crème solaire indice maximal
  • Sucre en sachet
  • Répulsif anti-moustique adapté à la zone (tropicale ou non)
  • Médicaments à doses pédiatriques adaptées au poids de l’enfant :
  • Antalgique de type paracétamol
  • Antispasmodique en cas de douleurs abdominales en lien avec une diarrhée
  • Anti-diarrhéique
  • Antihistaminique contre les allergies
  • Médicament contre le mal des transports
  • Pommade antiprurigineuse en cas de piqûre de moustique
  • Solution de rinçage oculaire ou sérum physiologique en dosettes
  • Collyre antiseptique

Pensez à prendre le carnet international de vaccination et à souscrire une assurance pour rapatriement sanitaire.