utilisateur
menu wellpharma

Zoom sur la chiropraxie

Quand on a le dos en compote et/ou les articulations douloureuses, pourquoi ne pas aller voir un chiropracteur ? La chiropraxie est une thérapie manuelle visant à soulager les maux liés à la colonne vertébrale, notamment. Découverte avec l’Association Française de Chiropraxie.

Zoom sur la chiropraxie

Un peu d’histoire

La chiropraxie a été inventée au XIXe siècle aux Etats-Unis par Daniel David Palmer. Ce grand lecteur de littérature scientifique a eu l’idée d’entamer des recherches sur les manipulations vertébrales afin d’en expliquer les effets et d’en améliorer les techniques. Il fonda la première école de chiropraxie en 1897 et, aujourd’hui les Etats-Unis comptent 75 000 chiropracteurs dans les 50 états.

Le B.A.BA 

La chiropraxie est une thérapie manuelle à base de manipulations vertébrales et de mobilisation des articulations. La manipulation est une manœuvre unique, brève et forcée qui pousse l’articulation au-delà de son jeu (dans les limites anatomiques, tout de même !) afin de restaurer sa mobilité et/ ou de diminuer une douleur. La mobilisation consiste en un mouvement ample et lent, dans les limites du jeu de l’articulation, pour en améliorer l’amplitude et étirer les muscles ainsi que les tendons.

La séance va commencer

Après un entretien avec son patient sur sa pathologie, ses antécédents, son mode de vie, le chiropracteur l’examine afin d’établir un plan de traitement et estimer le nombre de séances nécessaires. Il enchaîne ensuite manipulations et mobilisations. Il peut également appliquer sur les zones à traiter de la chaleur, du froid ou recourir aux ultrasons. Il y a fort à parier que vous repartirez avec quelques exercices à effectuer chez vous et une brassée de conseils posturaux et d’hygiène de vie. Généralement, le soulagement est immédiat. Certaines personnes souffrent de courbatures après la séance et d’autres encore (dans de rares cas) de maux de tête : 24h à 48h plus tard, il n’y paraîtra plus !

J’y vais si…

La chiropraxie s’attaque à tous les maux de l’appareil squeletto-musculaire. Autrement dit à tous ceux qui en ont plein le dos, qui n’ont plus les épaules assez solides ou qui se sont tordu le cou, aux malmenés de la cervicale, aux douloureux du nerf sciatique, aux victimes de lombalgies, de lumbagos, de dorsalgies, de névralgies (intercostale, cervico-brachiale)… Les sportifs atteints de tennis elbow, ou de tendinite, et tous ceux qui flanchent de la cheville ou se plaignent du talon ou du canal carpien trouveront également de quoi être soulagés !

On emmène les enfants ?

Le chiropracteur peut accompagner la croissance d’un enfant dès son plus jeune âge. Il saura détecter et corriger les lésions articulaires à l’origine de troubles viscéraux ou du sommeil chez un nourrisson. Il pourra intervenir auprès d’un enfant qui souffre à cause d’un cartable trop lourd ou d’un adolescent qui, à force de mauvaises postures, voit poindre la scoliose… On emmène nos enfants en toute confiance : le professionnel est formé à la détection des contre-indications aux soins chiropratiques.

Comment choisir son praticien ?

Il n’existe qu’une instance de représentation professionnelle des chiropracteurs dans l’Hexagone: l’Association Française de Chiropraxie. Ses membres sont des chiropracteurs diplômés d’une école agréée (l’Institut Franco-Européen de Chiropratique, en France) : ils ont effectué cinq ans d’études après le BAC. Pour trouver un professionnel, on se connecte à l’annuaire de lAFC. L’appli Malodo : stop au mal de dos permet de géolocaliser les chiropracteurs. Une consultation coûte de 40 €(province) à 80 € (Paris).

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Association Française de Chiropraxie