utilisateur
menu wellpharma

Les secrets d’une chevelure saine

Qu’on aime ses cheveux ou pas, on voudrait qu’ils soient brillants, soyeux... Un challenge au vu de la pollution, du stress, de l’alimentation et des (mauvais) traitements qu’on leur inflige ! Et si l’on apprenait à les connaître mieux pour leur apporter ce dont ils ont besoin ? Céline Bonhomme, préparatrice à la Pharmacie wellpharma de la Basilique à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume nous conseille !

Les secrets d’une chevelure saine

La vie des cheveux

Nous avons environ 100 000 cheveux sur la tête, soit environ 200 / cm2. Chaque cheveu est constitué d’une partie invisible, le follicule pileux, et d’une partie visible -la tige- laquelle est biologiquement morte. Il est notamment composé de kératine et de mélanine (qui donne la couleur). Le cycle de vie des cheveux connaît une phase anagène qui s’étale sur plusieurs années durant laquelle le cheveu pousse d’environ 1 cm/mois, avant une phase catagène pendant laquelle le follicule se met au repos (2-3 semaines) et, enfin, une phase télogène où le cheveu finit par tomber. On estime qu’en moyenne 85% de notre chevelure est en phase anagène (de pousse) et 15% en phase télogène… ce qui explique qu’on perde des cheveux (une centaine) tous les jours..

 

SOS cheveux à problèmes…

Les facteurs qui influent sur la santé de nos cheveux sont nombreux… Il y a ceux qu’on ne maîtrise pas, comme les fluctuations hormonales, ceux qu’on maîtrise mal comme le stress, la pollution… et ceux sur lesquels on peut clairement agir : notre alimentation, nos produits d’hygiène et de transformation du cheveu (produits de coloration, de coiffage…), notre mode de séchage des cheveux, la consommation d’alcool, de tabac…

 

Comment se nourrir pour avoir de beaux cheveux

La santé en générale, et celle de nos cheveux notamment, passe par l’assiette. A bannir : les acides gras saturés (fritures, charcuteries, huile de palme…) et les sucres raffinés. On privilégie une alimentation diversifiée riche en protéines de bonne qualité et en acides aminées soufrées qui contribuent à la fabrication de la kératine. On varie donc nos menus avec de la viande, du poisson, des œufs, des céréales complètes, des légumineuses, des produits laitiers…. En cas de déséquilibre (pellicules, pousse lente), on porte une attention particulière à ses apports en zinc et en vitamine B6 (qui booste la kératine), en sélénium (anti-oxydant présent dans le jaune d’œuf), en fer / vitamine C (pour savoir où le trouver, c’est par là), en vitamines A (parce qu’elle protège du dessèchement), D (elle soutient le renouvellement des cheveux), E (prévient la chute)… La solution de facilité quand surviennent les problèmes ?  Un complément alimentaire adapté à l’instar de Rosalea Cheveux et ongles des laboratoires wellpharma à base de zinc, vitamine B6 pour assainir et revigorer la chevelure !

 

Soins de base

Pour préserver nos cheveux, on ne devrait pas les laver plus de deux ou trois fois par semaine, de préférence avec un shampoing sans silicone (il étouffe les cheveux), sans sulfate (agressif !) ni détergents qui décapent et irritent.

On procède en deux temps avec un premier shampoing pour décoller les impuretés et un second pour effectuer un lavage « en profondeur », en prenant bien soin de rincer correctement (toujours à l’eau tiède).

Au moment du séchage, on choisit la douceur…on zappe le souffle super puissant et brûlant pour lui préférer l’air pulsé pas trop chaud. Et on s’arrête avant que le cheveu soit totalement sec. Quand c’est possible, on opte pour le séchage naturel.

On choisit une brosse en poils naturels et un peigne en corne, plus doux pour notre chevelure. Le brossage est une étape indispensable pour éliminer les poussières de nos cheveux et aérer notre cuir chevelu. La technique ? Tête en bas, on passe la brosse des côtés / de la nuque vers le sommet du crâne… puis l’inverse !

Mes cheveux sont secs

Le problème : les cheveux sont rêches, ternes …

La solution : le pré-shampoing aux huiles végétales nutritives (argan, karité macadamia) auxquelles on peut ajouter une ou plusieurs huiles essentielles (ylang-ylang, lavande fine … à raison de 20 gouttes d'huile essentielle pour 50ml de huile végétale). On chauffe l’huile entre ses mains et on l’applique à mi-longueur en massant. On laisse poser une dizaine de minutes, sous une serviette chaude pour améliorer l’efficacité, puis on rince deux à trois fois avec un shampoing nourrissant.

 

Mes cheveux sont cassants, abîmés

Le problème : vos cheveux sont au bord du burn-out à cause des colorations et/ou des brushings la plupart du temps

La solution : un pré-shampoing aux huiles végétales. Et un shampoing doux auquel vous ajouterez de l’huile essentielle de géranium rosat (ou de sauge, de camomille, de romarin cineol… à raison de deux gouttes / dose de shampoing).

 

Mes cheveux sont gras 

Le problème : les cheveux graissent rapidement et sont lourds, luisants…

La solution : le pré-shampoing à l’huile de jojoba (sur le même principe que précédemment) à laquelle on ajoute de l’huile essentielle de cyprès, de lemon grass ou de tea tree.

 

J’ai des pellicules

Le problème : des cellules mortes, sèches ou grasses, collent à vos cheveux ou se déposent sur vos épaules

La solution : choisissez un shampoing adapté avec votre pharmacien. Vous pourrez lui ajouter (2 gouttes / dose pour ou 10 à 20 gouttes dans 10cl de shampoing), de l’huile essentielle de santal, de tea trea, de sauge ou de petit grain bigarade, purifiants.

 

NB : on veillera à choisir des huiles essentielles 100 % pures et naturelles.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Céline Bonhomme, préparatrice pharmacie wellpharma