utilisateur
menu wellpharma

Structure et rôle de la peau

La peau représente 16 % du poids du corps, c’est le plus grand organe du corps humain. La branche de la médecine qui s’occupe de la peau s’appelle dermatologie.

Structure et rôle de la peau

Quelle est la structure de la peau ?

La peau est une superposition de plusieurs couches, qui sont, de la plus profonde à la plus superficielle.

L’hypoderme : c’est la couche la plus profonde de la peau, riche en cellules graisseuses. Sa riche vascularisation assure à la peau sa régénération, et son innervation donne à la peau sa fonction dans le toucher.

Le derme : il est composé de fibres élastiques qui donnent toute son élasticité à la peau.

L’épiderme : il est au contact de l’environnement extérieur. Il contient plusieurs types de cellules : les kératinocytes, qui sont des cellules remplies de kératine, qui est une protéine qui donne à la peau sa solidité ; les mélanocytes, qui jouent un rôle dans la protection contre les UV ; les cellules de Langerhans, qui sont des cellules du système immunitaire : tout élément extérieur à l’organisme qui pénètre dans la peau est détecté par les cellules de Langerhans qui peuvent déclencher une réaction immunitaire contre cet agent étranger.

La peau est aussi le siège des glandes sudoripares qui génèrent la transpiration pour réguler la température du corps, des glandes sébacées qui sécrètent le sébum, et des follicules pileux des poils. Le mélange de sueur et de sébum forme un film hydrolipidique à la surface de la peau, qui participe à la protection contre les agressions extérieures.

Quelles sont les fonctions de la peau ?

La peau a de multiples fonctions :

► Régulation de la température de l’organisme via la sudation,

► Sens du toucher,

► Synthèse de la vitamine D,

► Protection contre les agressions extérieures (déshydratation, rayonnement UV, microbes, etc…), qui est sa principale fonction.

Le film hydrolipidique

Le film hydrolipidique est formé par un mélange de sueur et de sébum. Son rôle protecteur est fondamental, c’est pourquoi il doit être respecté. Il est important de ne pas décaper le film hydrolipidique quand on lave sa peau, en utilisant des solutions lavantes adaptées à son type de peau, non agressives et qui respectent le film hydrolipidique. De plus, le film hydrolipidique participe à la souplesse de la peau en l’empêchant de se déshydrater.

La sueur

La transpiration est un phénomène naturel qui permet de réguler la température corporelle et de maintenir celle-ci aux environs de 37°C. En effet, c’est la sueur, composée très majoritairement d’eau qui, en s’évaporant à la surface de la peau, permet d’abaisser la température corporelle. La sueur est normalement acide et elle est constituée d'eau à 99%.

Les glandes sudoripares peuvent secréter 2 à 3 litres de sueur (donc d’eau) par heure. Il en existe de 2 types : les glandes eccrines et les glandes apocrines.

Les glandes eccrines sont réparties sur l’ensemble de la surface du corps. Elles sont très abondantes au niveau des mains, de la plante des pieds ou encore du cuir chevelu. Elles sécrètent de la sueur. Elles ont un rôle majeur dans la thermorégulation du corps.

Les glandes apocrines sont présentes seulement au niveau des aisselles, du conduit auditif externe ou encore des paupières. Elles ne s’activent qu’à partir de la puberté sous l’influence des hormones sexuelles. Elles sont le plus souvent annexées à un poil. Elles sont stimulées par les émotions fortes sous l’influence desquelles elles produisent un produit opaque, gras et alcalin qui se mélange au sébum sécrété par les glandes sébacées des poils et qui est décomposé à la surface de la peau par des bactéries (naturellement présentes à la surface cutanée), ce qui produit « l’odeur » de transpiration.

Les « déodorants » sont des produits cosmétiques qui font partie des soins d’hygiène quotidienne. Ils permettent de limiter la production de sueur et de masquer son odeur. Ils s’appliquent quotidiennement après la toilette, le bain ou la douche sur une peau saine, propre et sèche.