L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

Le cancer du sein : tous concernés !

Cosmétiques bio : démêler le vrai du faux !

Naturel et bio, c’est la même chose !

PAS VRAIMENT

Un cosmétique bio contient obligatoirement des ingrédients naturels, mais une crème, un gel douche, un shampoing ou une lotion peuvent être estampillés « naturel » sans être bio !

Les produits naturels sont censés contenir au moins 95% d’ingrédients naturels et, pour les plus « sérieux » d’entre eux, être exempts de composants indésirables (silicones, BHT, phénoxyéthanol…).

Un cosmétique bio est nécessairement naturel et contient un pourcentage minimum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, soit 95% de ce qui peut l’être (en effet, les produits sont constitués en grande partie d’eau… qui ne peut pas être certifiée bio). Attention au greenwashing et méfiez-vous du produit qui s’affiche « pur » ou « naturel » … sans fournir de garantie !

  • pour les reconnaître : le plus simple est de se fier aux logos ! Les produits bio sont certifiés en regard du standard international Cosmos par des organismes comme Ecocert, Bureau Veritas, Qualité France…… en vue de l’obtention de labels comme Cosmebio, Nature et Progrès, NaTrue…

NB : Cosmebio certifie aussi les « vrais » produits naturels (autrement dit ceux qui contiennent 95% d’ingrédients naturels et un minimum d’ingrédients issus de la pétrochimie)

Le bio, c’est forcément plus doux pour ma peau !

FAUX

Un cosmétique bio contient des ingrédients naturels mais pas de substances nocives comme les pesticides, ni de produits d’origine animale (sauf miel, lait…). Pour autant, comme un cosmétique conventionnel, il peut contenir des substances qui se révèlent inadaptées pour les épidermes délicats : quelques composants (comme les huiles essentielles par exemple) sont très efficaces, mais peuvent provoquer des allergies chez les sujets sensibles. Dans tous les cas, mieux vaut essayer un soin avant de l’adopter !

Tous les cosmétiques bio ne se valent pas !

VRAI

Certaines marques sont plus engagées que d’autres et maîtrisent toute la chaine, depuis la culture des plantes jusqu’au produit fini et s’évertuent à réduire leur impact sur l’environnement. D’autres veillent à n’utiliser qu’un nombre restreint d’ingrédients et jouent la transparence. Parmi les plus récentes, certaines jouent la carte de la modernité et de l’innovation…. Il y en a pour tous les goûts et votre pharmacien pourra vous guider dans votre choix !

Vrai : Certaines marques sont plus engagées que d’autres et maîtrisent toute la chaine, depuis la culture des plantes jusqu’au produit fini et s’évertuent à réduire leur impact sur l’environnement. D’autres veillent à n’utiliser qu’un nombre restreint d’ingrédients et jouent la transparence. Parmi les plus récentes, certaines jouent la carte de la modernité et de l’innovation…. Il y en a pour tous les goûts et votre pharmacien pourra vous guider dans votre choix !

Plus la liste d’ingrédients est courte, mieux c’est !

ÇA DÉPEND !

Ce n’est pas tant la longueur de la liste qui compte que ce qu’elle contient. Même si les peaux susceptibles peuvent être rassurées par une liste courte d’ingrédients, une longue liste d’huiles et actifs végétaux peut être super aussi, au vu des bienfaits conjugués de ces actifs sur la peau ou sur les cheveux ! Mais il est vrai que les formules « minimalistes » sont à la mode. Et pour cause : le produit ne contient pas, a priori, d’ingrédients « superflus ». Mais restons vigilant-e-s : à choisir à entre une liste fournie d’ingrédients naturels bien identifiés et une petite liste de 10 ingrédients qui commence avec de l’eau et finit avec du phénoxyethanol (un conservateur efficace mais sujet à caution), on aura tendance à préférer la première, exempte de tout ingrédient issu de la pétrochimie.

La plupart des cosmétiques certifiés naturels ou bio présentent toutefois une liste INCI (international nomenclature of cosmetic ingredients) plus courte que celle des cosmétiques traditionnels. Et pour cause : la réglementation contraint les marques à utiliser une liste restreinte d’ingrédients dans leurs formulations pour obtenir la certification « bio » ou « naturel ». L’essence même de la cosmétique bio réside donc la simplicité et la frugalité : on n’utilise que ce qui est nécessaire.

Les cosmétiques bio sont aussi efficaces que les cosmétiques conventionnels …

VRAI

Les cosmétiques bio utilisent les actifs naturels pour leur efficacité, avec des concentrations beaucoup plus importantes que celles relevées dans la plupart des cosmétiques conventionnels. Il faut savoir aussi que les tests d’efficacité sont les mêmes pour les cosmétiques conventionnels et leurs équivalents bio. Sur son site, Cosmebio relaie les résultats d’une étude menée sur deux produits hydratants de la même catégorie, l’un bio, l’autre pas. Après application puis test de cornéomètrie (détermination du taux d’hydratation des couches superficielles de l’épiderme), il apparait au terme de 8 heures que le produit bio augmente le taux d’hydratation de 36 % contre 20,3 % pour le soin conventionnel (https://www.cosmebio.org/fr/nos-dossiers/etude-efficacite-cosmetiques-bio/).

Les cosmétiques bio se conservent moins bien… 

FAUX

La liste des conservateurs autorisés en cosmétiques bio est plus restreinte (afin d’éviter les ingrédients douteux). Mais au final, les cosmétiques bio sont soumis aux mêmes « challenges tests » (tests de conservation) que les cosmétiques conventionnels en termes de conservation du produit…c’est la réglementation !

Pour choisir mes cosmétiques bio, rien de tel qu’une bonne appli !

PAS VRAIMENT

Nous avons (presque) toutes une appli-chouchou que ce soit Yuka, QuelProduit, InciBeauty… Avec elles, on détecte les ingrédients peu recommandables dans nos produits de soins et de maquillage. Elles sont bien pratiques, mais pas irréprochables. Notamment, elles ne prennent pas en compte le côté « bio » des matières premières, ni leur provenance, ni leur pourcentage dans les formules. Et ne sont pas toujours du même avis, n’ayant pas les mêmes critères d’appréciation. En outre, comme elles privilégient le principe de précaution à des préconisations nuancées, elles sont généralement peu favorables aux cosmétiques bio qui contiennent souvent des huiles essentielles qu’elles jugent possiblement irritantes ou susceptibles de provoquer une réaction allergique. De même, elles notent défavorablement les crèmes solaires bio à cause de leurs filtres minéraux. Qu’en penser ? Cosmebio rappelle que les huiles essentielles sont utilisées dans les produits cosmétiques bio pour la qualité de leurs actifs en plus de leur parfum. Et, surtout, que tout le monde n’est pas allergique ! Vous avez des doutes ? Demandez à tester le produit, si possible, et prenez conseil auprès de votre pharmacien.

Les engagements wellpharma

wellpharma véhicule des engagements forts à travers ses produits, une volonté de qualité alliant naturalité et ingrédients biologiques.
C’est le cas notamment de la gamme bébé wellpharma, des produits ayant au minimum 99% d’ingrédients d’origine naturelle, certifiés biologiques (Cosmos Organic par Ecocert) et disposant du label Cosmébio. Mais également des huiles essentielles BIO de Ciste ou de Gaulthérie où le mode de culture intervient comme critère de qualité : une culture biologique sans pesticides avec des engrais naturels, permettant l’obtention de produits efficaces et respectueux de l’environnement.

Pour continuer votre lecture