Enquête du mois

Enquête wellpharma et moi

wellpharma & moi

Aimez-vous vous rendre dans nos pharmacies ? Avez-vous remarqué notre nouveau site internet ? Nous souhaitons en savoir plus sur ce que vous pensez de votre pharmacie wellpharma.
Je réponds

Engagés pour une santé éco-responsable !

Bioggy, le boitier de l’autonomie

Bioggy Biogaran

Traitement quotidien

300 000 enfants de moins de 15 ans sont atteints d’une maladie chronique en France1. Nombre d’entre eux doivent prendre leur traitement chaque jour, voire plusieurs fois pendant la journée. Mais on a tellement d’autres choses autrement plus fascinantes à faire qu’on peut l’oublier, quand on a 7, 9 ou 11 ans. Et c’est bien naturel. Pour les parents aussi la charge mentale et lourde. Même hyper sérieux et vigilants, ils sont faillibles.

Favoriser l’autonomie

Pour favoriser l’autonomie du petit malade de 7 à 11 ans et contribuer à la sérénité de ses parents, un petit boitier a été créé. Bioggy, c’est son nom, envoie des notifications à l’enfant (son ou vibration, au choix) pour qu’il prenne son traitement. Il est doté de deux boutons de couleurs différentes. Ils lui permettent de prévenir ses parents qu’il a pris son traitement, de leur signaler un incident ou même de leur envoyer un petit message prédéterminé.

Bouton d’urgence

Bioggy est également doté d’un bouton d’urgence, moyen par lequel le petit malade entre en communication avec ses parents en cas de problème (en lien avec sa maladie, son traitement ou autre) et peut échanger avec eux. Enfin, le petit boitier est équipé d’un GPS et permet de géolocaliser l’enfant à tout moment.

Programmé pour aider

Le boitier est « programmé » via le smartphone des parents. Il peut être paramétré en fonction des différents médicaments que l’enfant doit prendre, et des moments auxquels il doit les prendre (tous les jours ou seulement certains, toutes les semaines ou en alternance…). Pour eux, c’est une façon simple de valider que leur enfant suit bien son traitement et d’enregistrer les éventuels incidents de façon à en informer le médecin.

Le dispositif est payant et accessible par abonnement. Demandez conseil à votre pharmacien !


1Caisse nationale d’assurance maladie, ALD-prevalentes 2019

Pour continuer votre lecture