utilisateur
menu wellpharma

Ce que vous devez savoir sur le psoriasis

Symptômes, traitements, bonnes et mauvaises habitudes… wellpharma fait le point sur le psoriasis avec Emmanuel Mahé, chef de service de Dermatologie et Médecine Vasculaire au Centre Hospitalier Victor Dupouy à Argenteuil et membre de la Société Française de Dermatologie.

Ce que vous devez savoir sur le psoriasis

Qu’est-ce que le psoriasis ?

« Le psoriasis est une maladie génétique, chronique qui évolue par poussées. Il est dû à un dérèglement immunitaire qui provoque une inflammation de la peau et une surproduction de kératinocytes : ces cellules constituant la couche superficielle de la peau se renouvellent alors en 3 jours (contre 3 semaines habituellement).

Il faut savoir que le psoriasis ne touche pas seulement la peau : il peut affecter les ongles, par exemple, mais aussi les articulations… »

 

Quels en sont les symptômes ?

« Ce renouvellement à grande vitesse des kératinocytes provoque l’apparition de plaques rouges, épaisses, recouvertes de squames (des petites peaux blanches). Ces plaques, parfois sources de démangeaisons, surviennent généralement sur les coudes, les genoux, le cuir chevelu, la zone prétibiale et la zone lombo-sacrée (tout en bas du dos)…

Il existe plusieurs formes de psoriasis : le psoriasis en plaques (le plus fréquent), le psoriasis en gouttes (les lésions sont alors très petites), le psoriasis pustuleux (apparition de pustules, c’est-à-dire de petites « bulles » remplies de liquide, sur la peau)… »

 

Y a-t-il des populations « à risque » ?

« A priori le psoriasis peut toucher les femmes comme les hommes, à tous les âges. Elle n’est pas contagieuse et n’a strictement rien à voir avec un manque d’hygiène. 4 à 5% de la population serait concernée. Il impacterait 0,5 à 0,7% des enfants de moins de 18 ans, 1% des jeunes adultes et se manifesterait sous sa forme sévère plus souvent chez les hommes que chez les femmes.

Les formes cliniques varient selon l’âge : psoriasis des langes chez le nourrisson (ne présage en rien d’un psoriasis à l’âge adulte), psoriasis en gouttes chez l’enfant (disparaît sous 4 mois dans la moitié des cas)…

 

Pourquoi moi ?

« Les causes du psoriasis sont encore mal connues. Des études récentes font ressortir la présence de certains gènes dans diverses formes de psoriasis. L’apparition des plaques peut être provoquée ou aggravée par des « facteurs environnementaux » tels que le stress, certaines infections, certains médicaments (bêtabloquants, anti-épileptiques…), la consommation d’alcool, de tabac. Le psoriasis est par ailleurs associé à un risque aggravé d’événement cardiovasculaire. L’obésité est, elle, associée dès l’enfance à une fréquence plus élevée de psoriasis et à sa gravité. »

 

De quelle façon traite-t-on le psoriasis ?

« Le psoriasis est une maladie que l’on contrôle mais qu’on ne guérit pas. Dans l’arsenal des traitements proposés, on trouve en première indication une association de traitements locaux à base de cortisone et/ou de vitamine D. Des séances d’UV localisées ou sur tout le corps peuvent également être proposées. Des traitements systémiques (anti-inflammatoires, immunodépresseurs) sont indiqués dans les cas de psoriasis sévères et administrés par voie orale ou sous-cutanée. Dans le cas où ces derniers ne fonctionnent pas, une biothérapie est alors prescrite. Ces traitements, injectables, sont très coûteux et… très efficaces. »

 

Comment peut-on vivre mieux avec son psoriasis ?

« Il est conseillé d’appliquer sur les plaques un soin hydratant, quel qu’il soit du moment qu’on l’apprécie : une crème ou un lait hydratant mais aussi de l’huile d’olive, d’argan, de coco ou du beurre de karité… En revanche, il est recommandé d’éviter les huiles essentielles, irritantes et allergisantes ! Côté alimentation, on conseille d’adopter un régime de type méditerranéen pour atténuer la sévérité du psoriasis. Enfin, les personnes en surpoids qui souffrent de psoriasis améliorent généralement leur état avec un régime amincissant. De fait, le sport est évidemment recommandé (sans contre-indication pour la piscine). Enfin, le soleil est généralement bénéfique mais attention : on se traite correctement avant de s’exposer (au risque de revenir avec des plaques blanches) et on n’oublie surtout pas sa crème solaire ! »

 

Et que doit-on éviter ?

« Dans la mesure du possible, il faut éviter de se gratter car on entretient ainsi le psoriasis. Et surtout, les patients ne doivent jamais baisser les bras face à un psoriasis. En cas de symptômes, on en parle à son médecin et/ou à son dermatologue. Enfin, il existe une association de patients, France Psoriasis, qui accompagne les personnes atteintes de psoriasis et peut les orienter vers des médecins spécialisés. »

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Emmanuel Mahé, chef de service de Dermatologie