La fièvre chez l’adulte et l’enfant

Fièvre : de quoi s’agit-il ?

La fièvre est une mesure de température prise par un thermomètre. Ce n’est pas une « impression de chaleur » et elle ne se mesure jamais à l’aide d’une « main sur le front ».

La fièvre est définie par une température corporelle centrale supérieure à 38°C, mesurée avec un thermomètre, chez un sujet au repos, normalement couvert à une température ambiante tempérée. La fièvre est un mode de réponse naturel de l’organisme à certaines affections souvent infectieuses (bactéries, virus, parasites), parfois inflammatoires. La fièvre est le reflet de l’activation des défenses naturelles de l’organisme contre une agression. Elle est fréquente dans beaucoup de maladies bénignes de l’enfant. L’importance de la température n’est pas un indicateur de la sévérité de la maladie. La fièvre n’est pas dangereuse en elle-même. Toutefois, toute fièvre doit vous pousser à rechercher sa cause.

Comment mesurer sa température ?

La main sur le front ou « l’impression de corps chaud » ne sont absolument pas fiables pour indiquer l’existence d’une fièvre et encore moins pour en apprécier le niveau. La température corporelle doit être mesurée par un thermomètre, après 20 minutes de repos et à distance d’un repas.

La température centrale est la plus fiable et est mesurée par voie rectale à l’aide d’un thermomètre électronique à embout souple afin de ne pas léser la paroi rectale lors des mesures, surtout chez l’enfant.

Des mesures sont possibles en dehors de la voie rectale : thermomètres à infra-rouge en intra-auriculaire (dans l’oreille) ou en frontal (sur le front) et thermomètres électroniques en axillaire (sous le bras) ou en intra-buccal (dans la bouche). Les mesures sont plus longues et sous-estiment la température ce qui nécessite une correction.

Respectez l’hygiène et le mode d’emploi de votre thermomètre : nettoyez-le avec de l’eau et du savon avant et après utilisation.

Quel traitement ?

L’objectif du traitement d’une fièvre est de soulager l’inconfort que cette fièvre peut provoquer. Il n’est pas nécessaire de donner un médicament contre la fièvre de façon systématique car elle fait partie des moyens de défense de l’organisme contre une agression. Ce n’est qu’à partir de 38,5°C qu’il est éventuellement utile de débuter un traitement dans le but d’améliorer le confort de la personne fébrile.

On utilise pour cela  :

► Des moyens simples, en cas de fièvre chez un enfant qui a un bon état de santé général : Déshabiller l’enfant, l’installer dans une pièce fraîche et aérée (18-20°C), le faire boire.

► Des médicaments : le paracétamol est le médicament contre la fièvre le plus couramment utilisé. Il a une action antipyrétique (contre la fièvre) mais aussi antalgique (contre la douleur). Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) de type ibuprofène et l’aspirine ne doivent pas être pris en automédication contre la fièvre car leur action anti-inflammatoire très efficace peut masquer une infection et la faire s’aggraver alors même que les symptômes qui inquiètent ou qui font souffrir sont soulagés.

Les signes plus inquiétants

Ce qui doit faire consulter un médecin rapidement :

► Température ≥ 38°C chez un nouveau-né de moins de 3 mois.

► Fièvre persistant plus de 3 jours malgré un traitement médical.

► Altération de l’état général (enfant qui ne mange plus, refuse de boire) ;

► Déshydratation.

► Autres symptômes associés à la fièvre qui inquiètent.

Pour continuer votre lecture

02 Oct 2014

Douleurs dentaires

Plusieurs affections peuvent entraîner des douleurs dentaires : atteinte d’une dent (carie, fêlures, pulpites, c’est-à-dire inflammation de la partie la plus centrale de la dent), de la gencive (gingivite), de l’os de la mâchoire (abcès, arthrite) ou encore poussée dentaire chez l’enfant.
03 Août 2023

Allergies aux chats que faire ?

Vous pleurez (mais pas de joie) dès que vous croisez un chat ? Votre neveu se met à tousser quand il en approche un ? Il est possible que vous soyez allergiques aux chats ! Comment le savoir ? Que faire pour atténuer les symptômes ? La désensibilisation est-elle la solution ?  Pascale Couratier, directrice générale de l’Afpral, répond à nos […]
27 Avr 2021

Risques cardiovasculaires : en avoir le cœur net !

Les accidents cardiovasculaires ne sont pas une fatalité ! On peut les éviter en identifiant les facteurs susceptibles d’obstruer les artères et en les supprimant. Pour cela, une seule solution : le dépistage… à tester d’urgence dans les pharmacies wellpharma. En mai, c’est gratuit ! Quiterie Leloup nous explique tout !
29 Sep 2023

Adieu les jambes lourdes !

Vous avez les jambes lourdes ? C’est sans doute un problème de circulation ! Dans l’organisme, les artères transportent le sang du cœur vers les organes. Et les veines le remontent vers le cœur. Mais il arrive que le système veineux dysfonctionne, notamment les valvules, lesquelles agissent comme des clapets anti-retour pour empêcher le sang de redescendre[i] […]