L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

En Novembre, la vaccination, êtes-vous à jour ?

Les meilleurs conseils de nos pharmaciens pour Noël

Se mettre en condition…

On le sait bien : les fêtes de l’année peuvent être aussi réjouissantes que fatigantes. Certes on fait le plein de joie et d’émotions, mais on frôle parfois le trop-plein en enchaînant les réveillons. Pour se mettre en condition, rien de tel que les plantes adaptogènes qui aideront notre organisme à faire face à ce déferlement. On commence par une cure de 15 jours de rhodiole afin de mieux gérer son stress et on enchaîne sur 15 jours de ginseng pour être gonflé à bloc.*

Chardon-Marie, l’ami du foie

Les émonctoires -autrement dit les organes qui traitent les déchets dans notre corps- vont être très sollicités pendant les fêtes. On peut leur faire une fleur en leur offrant une cure de chardon-Marie. Le composant phare de cette plante, la silymarine, est réputée pour diminuer la pénétration des substances toxiques (comme l’alcool) dans les cellules et améliorerait la régénération et la production de ces dernières. Recommandé pour stimuler la production de bile par le foie, le chardon-Marie sera d’un précieux secours pour faciliter la digestion.*

Soignez l’ambiance

A l’approche des fêtes, les adultes sont souvent à la course et les enfants toujours surexcités. Pour apaiser les ambiances survoltées, pensez aux huiles essentielles ! Pour ce faire, le petit grain bigarade fera merveille. Non seulement il répand dans la maison une douce odeur d’orange amère, mais il diffuse détente, calme et harmonie. On peut lui ajouter quelques gouttes d’ylang-ylang et/ou de lavande pour calmer l’agitation ou encore une pointe de bergamote pour neutraliser la nervosité.

Se tenir à table

Difficile de ne pas se laisser tenter par les mets délicieux préparés avec amour et arrosés de bons vins, OK ! Pour autant, commencer la nouvelle année avec le cœur au bord des lèvres et la bouche plâtreuse, très peu pour moi… Règle n°1 : j’adapte la taille de mes portions au nombre et à la nature des plats, en mettant la pédale douce sur le gras, mais pas sur les légumes verts (les pommes dauphine et les marrons n’en font pas partie ;-)). Règle n°2 : je modère ma consommation d’alcool en évitant les plus forts et en buvant un verre d’eau (au moins) pour chaque verre de vin consommé. En effet, boire de l’alcool déshydrate. Vous avez (trop) bu ? Hydratez-vous maintenant !

Comme si de rien n’était

On enchaîne les festins et les nuits presque blanches sous perfusion de chocolat et on voudrait s’en tirer comme une fleur ? Ca se tente ! Sitôt la dernière mignardise avalée (ou presque), on entame une cure détox à base de sève de boulot, bourgeons de cassis, extrait d’artichaut… seuls ou à combiner, selon les indications de votre pharmacien. Vous avez le teint plus brouillé que des œufs ? Aérez-vous pour ramenez le rose aux joues et effectuez un gommage doux (naturel, avec du bicarbonate de soude ou du son d’avoine) de la peau que vous hydratez ensuite avec votre soin habituel, boosté d’une goutte d’huile essentielle de rose musquée, pour la souplesse de la peau, ou de palmarosa, pour le coup d’éclat.

 

 

 

Demandez conseil à votre pharmacien pour bien choisir votre produit et déterminer la posologie qui vous convient

Pour continuer votre lecture