Les régurgitations du nourrisson

À quoi sont dues les régurgitations ?

Elles sont liées au grand volume de liquide bu par le bébé par rapport à son poids et elles sont favorisées par sa position allongée et par toutes les situations qui font augmenter la pression intra abdominale : pleurs, toux, constipation, etc.

Les régurgitations concernent plus de la moitié des bébés de moins de 4 mois et leur fréquence tend à diminuer avec l’âge pour quasiment disparaître au-delà de 1 an. Elles sont toujours bénignes et ne nécessitent pas de traitements médicamenteux. Leur survenue peut être minimisée par certaines mesures hygiéno-diététiques simples.

Quelques conseils de bon sens

Pour diminuer la fréquence et/ou le volume des régurgitations, il existe quelques mesures simples à appliquer :

► Fractionner les repas : au lieu de donner au bébé une grande tétée ou un grand biberon d’un seul coup, prenez soin de fractionner les repas en 3 ou 4 petits repas, espacés par les rots du bébé qui lui permettent d’évacuer le trop plein d’air avalé pendant le repas.

► Utiliser une tétine en silicone, plus rigide que les tétines en caoutchouc, ce qui permet de freiner la vitesse de déglutition de bébé et ainsi ralentir la progression de son repas.

► Épaissir l’alimentation : en augmentant la viscosité du lait, on ralentit le repas de bébé et on limite ainsi le risque de régurgitation. Il existe aujourd’hui des laits « anti-régurgitation » formulés pour être plus épais.

► Desserrer les couches de bébé et éviter de lui faire porter des vêtements trop serrés à la taille, surtout après le repas. En effet, une couche trop serrée augmente la pression intra-abdominale et participe au mécanisme de la régurgitation.

► Éviter le tabagisme passif : il a été montré que le tabac diminue le tonus du sphincter inférieur de l’œsophage, c’est-à-dire l’efficacité du muscle qui empêche au bol alimentaire de remonter de l’estomac vers l’œsophage.

► Éviter de trop manipuler bébé après le repas pour le laisser digérer tranquillement.

► S’approvisionner en bavoirs pour éviter d’avoir à changer les vêtements de bébé après chaque régurgitation.

Pour continuer votre lecture

05 Fév 2015

La croissance du nourrisson et de l’enfant

La bonne santé des nourrissons et des enfants est surveillée au cours d’examens médicaux réguliers (très rapprochés pendant les premiers mois, puis plus espacés jusqu’à la fin de la puberté). Ces examens permettent d’évaluer leur bonne croissance et leur bon développement psychomoteur. À 8 jours, 9 mois et 24 mois, l’examen clinique est obligatoire et donne lieu à la rédaction d’un certificat médical envoyé à la DREES (Direction des Recherches, Études, Évaluations et Statistiques) du Ministère de la Santé.
05 Fév 2015

Le bain de bébé

Le bain est un moment unique de complicité entre un bébé et ses parents. Les premiers bains du premier enfant sont source de beaucoup d’appréhension pour les parents par peur de mal faire. Une fois passé ce moment d’anxiété tout à fait compréhensible, le moment du bain devient bien souvent un moment privilégié pour les parents comme pour l’enfant.
05 Fév 2015

Le nombril de bébé

On appelle couramment « nombril », la cicatrice laissée par la section du cordon ombilical sur le ventre. Il nécessite des soins pour éviter toute infection jusqu'à sa cicatrisation. 
29 Mai 2017

La lingette qui change la vie

Soin préféré des mamans pour le siège de leur bébé - et pour cause ! - le liniment oléo-calcaire se décline en lingette. En voilà une excellente nouvelle quand on sait qu’à l’heure d’été, bébé nous suit dans toutes nos virées. En déplacement, il a droit désormais à une protection de qualité pour ses petites fesses potelées (communiqué rédigé en partenariat avec Gifrer)