L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

Le cancer du sein : tous concernés !

Comprendre le système immunitaire

Qui est-il ? 

Notre système immunitaire, c’est l’armée mobilisable en cas d’agression de notre organisme. Il est composé de multiples « soldats » qui interviennent de façon stratégique, coordonnée et adaptent la réponse immunitaire à la nature et à la gravité de la situation. Il active deux lignes de défense. La première est l’immunité innée. Généraliste, elle est en place depuis notre naissance. Plus ou moins efficace selon l’agresseur, elle permet au corps de déployer sa deuxième ligne de défense, l’immunité adaptative. Elle est plus efficace car elle est spécifique de l’agent pathogène en présence.

https://www.facebook.com/

Immunité innée 

Quand on se blesse (coupure, brûlure…) ou qu’on est attaqué par un virus, une bactérie, un champignon, les cellules sentinelles de l’immunité présentes dans le sang, la lymphe et les tissus repèrent rapidement l’intrus. Ces globules blancs (leucocytes) détectent les corps étrangers. En première ligne, les mastocytes, les cellules dentritiques et les macrophages se partagent les rôles : identifier l’agresseur, initier la réaction inflammatoire, émettre des médiateurs chimiques comme l’histamine, qui augmente la taille des vaisseaux sanguins laissant passer certains « soldats » ou les cytokines, qui préviennent les renforts. Ensuite, c’est la phagocytose : des cellules sentinelles internalisent et éliminent les agents pathogènes et participent au nettoyage des cellules mortes.

Réaction adaptative 

La réaction immunitaire adaptative s’installe en quelques jours. Elle est déclenchée par les cellules dentritiques et s’appuie sur les lymphocytes. Produits dans la moelle osseuse, maturés dans le thymus, les lymphocytes T détruisent eux-mêmes les cellules infectées. Les lymphocytes B (moins nombreux dans l’organisme) produisent des anticorps qui reconnaissent de façon spécifique les molécules étrangères. La production des lymphocytes est amplifiée par les cytokines ou les interleukines.

De mémoire de lymphocytes… 

Quand l’infection est terminée, tout ce petit monde (globules blancs) disparaît… sauf les lymphocytes T et B « mémoire » qui persistent dans l’organisme, prêts à être réactivés, en cas de nouvelle agression. Ce qui explique que nous soyons immunisés contre certaines maladies infectieuses que nous avons déjà contractées. C’est aussi le principe de la vaccination qui amène notre organisme à produire des cellules mémoires prêtes à réagir en cas d’attaque d’un agent pathogène. Mais comme ces cellules « mémoire ne sont pas éternelles, on est parfois obligé de procéder à un « rappel » pour maintenir l’immunité.

En cas d’infection par le SARS-CoV-2

Quand on est infecté par le virus responsable de la Covid-19, le SARS-CoV-2, notre système immunitaire déclenche la production de molécules et de cellules immunitaires pour lutter contre le virus et éliminer es cellules infectées. Selon les individus, la réponse du système immunitaire face à ce virus varie. Parfois cette réponse initiale est inefficace et la production de cytokines se dérègle. On assiste alors à un phénomène hyper inflammatoire (orage cytokinique) qui provoque une réponse immunitaire incontrôlée dont les conséquences peuvent être très graves. En l’état actuel des connaissances, il semble qu’une réponse immunitaire, même partielle, se met en place chez les personnes ayant été en contact une première fois avec le virus. 

Booster son système immunitaire

Une alimentation diversifiée et équilibrée est essentielle pour soutenir nos défenses immunitaire. De même qu’un microbiote en pleine santé : prenez en grand soin ! Il a également été observé que ceux qui dorment bien se portent mieux que les autres. En cas de petit coup de mou, pensez aux huiles essentielles ou aux probiotiques. Pour choisir ce qu’il vous faut, demandez conseil à votre pharmacien ! Et retrouver nos articles pour booster votre immunité et prendez soin de votre microbiote.

Sources :
https://inserm.fr/sites/default/files/2017-10/Inserm_SKS_2011_InflammationMaladiesInflammatoires_Dossier.pdf 

Pour continuer votre lecture

25 Sep 2019

Senior : gare à la chute

Avec le grand âge, le risque de chute augmente, avec des conséquences parfois très graves sur la santé et l’autonomie des seniors. Pourquoi tombe-t-on ? Comment éviter les chutes ? Quelles méthodes pour se relever sans peine ? Les conseils de Béatrice Delaquerrière, pharmacienne wellpharma à Châtillon-en-Bazois en région Bourgogne-Franche-Comté (58110).
17 Juil 2019

Se baigner en toute sécurité

Qu’il est agréable de se baigner…. Mais avant de se jeter à l’eau, on prend quelques précautions pour ne pas se mettre en danger : l’an passé, plus de 2250 épisodes de noyade ont été recensés sur le territoire pendant l’été, suivis par près de 500 décès. On fait le point avec Santé Publique France.
01 Sep 2017

L’orthodontie pour adultes, 4 bonnes raisons d’y recourir

Un traitement d’orthodontie à l’adolescence et on croit que, ratiches alignées, le tour est joué… A tort parfois ! Les adultes y ont de plus en plus souvent recours, et pas seulement pour des raisons esthétiques. Orthodontiste et président de l’association syndicale des spécialistes en orthopédie dento-faciale Docteur Huet, nous éclaire sur le sujet.
02 Mai 2017

Pollution aux particules : comment bien respirer ?

Sournoises, les particules fines s’engouffrent dans l’organisme avec des répercussions avérées sur la santé en cas d’exposition anormalement élevée. Quand s’alarmer, quelle attitude adopter au quotidien ? Hélène Devillers, directrice d’Atmo Hauts de France, nous met en garde, et plus particulièrement les enfants, personnes âgées, enceintes ou allergiques.