utilisateur
menu wellpharma

Alerte rouge bébé a trop chaud

Les épisodes de forte chaleur et de canicule ? On y est ! Le nouveau-né (jusqu’à 28 jours) et le nourrisson (de 1 mois à 2 ans) sont plus vulnérables aux envolées du mercure. Christelle Mazzucotelli, préparatrice en pharmacie à Saint-Nicolas-de-Port (54), tire la sonnette d’alarme sur les risques de déshydratation et les conseils pour y remédier.

Alerte rouge bébé a trop chaud

Les signes de déshydratation

Le corps de votre bébé est constitué de 60 % d’eau minimum. Cette eau se renouvelle 4 fois plus vite que chez l’adulte. En temps normal, ses besoins en eau sont couverts par le lait maternel ou artificiel. Mais quand les températures deviennent torrides, l’organisme du petit enfant est menacé de déshydratation. Les signes sont équivoques : moins d’urine (2 à 3 couches sèches doivent alerter), bébé perd l’appétit et du poids rapidement. En cas de doute, faites le test du pli cutané. Pincez la peau de la main de votre enfant : si elle reste plissée, bébé est déshydraté. Chez les enfants plus âgés, le manque d’eau peut aussi se remarquer s’ils paraissent désorientés ou confus. Donnez-lui à boire, vite !

De l’eau, de l’eau, de l’eau

Si bébé a trop chaud, son rythme de tétée va changer : il peut dormir plus, boire plus souvent mais en plus petites quantités. Mais dans tous les cas, il faut leur devancer ses besoins. Ne vous embêtez pas à vous demander si l’eau du robinet est buvable par votre enfant ; préférez de l’eau en bouteille, de source ou minérale. Inutile donc de la faire bouillir ni de la rafraîchir. Donnez à votre enfant de petites quantités régulièrement entre les biberons : 15 à 30 ml pour un bébé de quelques mois. Même plus âgé, votre enfant n’a pas toujours le réflexe de boire. N’oubliez pas de lui proposer régulièrement de l’eau pour qu’il s’hydrate correctement.

Eviter le coup de chaud

Pour éviter que sa température corporelle ne monte, elle aussi dans les tours, avec des complications (pertes de connaissance, vomissements), usez et abusez de brumisateurs ! Eau thermale ou minérale, ils sont aussi pratiques qu’efficaces pour soulager de la chaleur chez soi et à l’extérieur. Aspergez la tête et le corps de bébé. Pas de danger s’il avale l’eau, au contraire ! Si cela ne suffit pas, tamponnez son visage et cou avec un linge frais et humide. En ballade ? Humidifiez son chapeau pour lui rafraîchir la tête, en veillant aux trop grands écarts de température qui seraient dangereux. Si c’est possible, installez une grande bassine ou une petite piscine gonflable agrémentée de jouets. Sous votre surveillance, vos enfants s’y amuseront tout en se rafraîchissant.

Les bons réflexes au quotidien

Composez avec les chaleurs torrides de l’été. Aérez chez vous matin et soir, lorsque les températures baissent. Fermez tout dès qu’il commence à faire chaud, volets compris. Evitez les sorties entre 11 heures et 17 heures. Placez bébé dans la pièce la plus fraîche de la maison, même si c’est la salle de bains : il ne doit pas subir plus de 25 degrés. Le ventilateur n’est pas déconseillé, mais bébé ne doit pas rester dans un courant d’air. Pour un maximum de fraîcheur, placez sur votre appareil un tissu mouillé. Allégez sa garde-robe et privilégiez le coton, matière qui régule bien la température du corps et qui permet l’évaporation naturelle de la transpiration.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Christelle Mazzucotelli, préparatrice en pharmacie