utilisateur
menu wellpharma

Attention aux excès de lipides

En vacances, on imagine qu’on va s’agiter, boire de l’eau tant il fait chaud, se nourrir de grillades et de salades… sooo light. Et mincir. Que nenni ! Nos menus sont bien plus riches en huile qu’on ne l’imagine. Voici de quoi déjouer les pièges dans vos assiettes.

Attention aux excès de lipides

L’été est trompeur

Et oui… les tentations ne cessent de pointer leur nez. Ça commence par un long petit-déjeuner à base de viennoiseries, tartines beurre-confiture, se poursuit par un déjeuner composé de salades de riz, pâtes, taboulé qui n’ont rien de léger, le tout rythmé par l’apéritif incontournable en vacances mais redoutable car rosé, pastis et autres boissons accompagnent chips, olives et saucisson. Un dérapage diététique qui a le vice de se prolonger tard dans la soirée et de se traduire par un surplus d’excès en graisses et en alcool.

Le gras il en faut…

Pour des raisons de santé, notre organisme a besoin de lipides. Toutes les membranes de toutes les cellules de notre corps sont composées de graisses qui donnent la fluidité et la souplesse indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. D’autre part, le cholesterol est nécessaire à la fabrication des hormones sexuelles, de la bile et de la vitamine D. Encore faudrait-il sélectionner des huiles végétales de bonne qualité, riches en acides gras essentiels et en oméga 3 et avec une bonne teneur en vitamine E. « Entre l’assaisonnement et toutes les matières grasses présentes dans les aliments, on devrait avaler l’équivalent de 6 cuillerées à soupe d’huile par jour », rappelle Dr Buckenmeyer, médecin nutritionniste.

… OUI mais pas trop !

On devrait consommer entre 60 g et 70 g de lipides par jour. Une quantité qui comprend les lipides visibles (huile – beurre) et les invisibles (dans les aliments). Ce besoin est trop souvent dépassé, surtout en lipides riches en acides gras saturés (mauvais pour la santé).

Sachez qu’une 1 cuillerée à soupe d’huile = 10 g de lipides et que cela équivaut à :

= 1 mini barquette de beurre - 1 poignée de cacahuètes - 6 fines rondelles de saucisson sec - 2/3 de chipolata (33 g) – ½ croque-monsieur – 1 croissant – 1,5 barre de chocolat (30 g) – ¼ pizza – 10 frites – ½ beignet - 1/10ème de quiche – 1,5 madeleine – 2 boules de glace et 2 c à s de chantilly - 5 tranches de jambon blanc (200 g) - 10 filets de poisson blanc (1 kg) !

Faites vos calculs et rectifiez

Maintenant que vous avez découvert les équivalences, réfléchissez avant de craquer pour des pauses douces au palais mais pas à la santé ni aux rondeurs accumulées.

Quelques idées pour remplacer ces « dérapages » :

En boisson, eaux non aromatisées, thés glacés et citronnades maison sauront vous désaltérer. Ce qui permet de se garder un ou deux verres « plaisir ».

Une fringale ? Dégainez fruits frais et secs, amandes voire œuf dur.

A l’apéro, optez pour un bouquet de crevettes, des légumes crus et tapenades et levez le pied sur les fritures, pizzas, barbecues et préparations toutes faites, trop riches en huile, en sucres et sels cachés. Plus légers, vous bougerez plus !