utilisateur
menu wellpharma

Douleurs oculaires

L’œil est une structure anatomique très complexe (conjonctive, cornée, iris, cristallin, rétine, nerf optique) et la douleur oculaire peut être due à de nombreuses pathologies. Chaque partie de l’œil peut être à l’origine d’une douleur.

Douleurs oculaires

Quand s'inquiéter ?

Les douleurs oculaires peuvent nécessiter une prise en charge urgente, notamment si elles s’accompagnent d’une baisse de la vue ou en cas de traumatisme. Mieux vaut consulter rapidement en cas de douleurs oculaires inhabituelles, d’une apparition rapide d’une rougeur de l’œil, d’un écoulement constant, d’une baisse brutale de la vue, de blessure récente à l’œil, de persistance de n’importe quel symptôme oculaire depuis 48 heures.

Le médecin pratiquera un interrogatoire minutieux : circonstances d’apparition, signes associés, notion de traumatisme, prise de médicaments. Il effectuera ensuite un examen soigneux de l’œil permettant un diagnostic, auquel pourront s’ajouter des examens complémentaires avec des appareils optiques afin d’examiner la cornée et la rétine.

Quelles causes fréquentes ?

Certaines maladies engageant le pronostic de la vue nécessitent une prise en charge urgente: le glaucome aigu par fermeture de l’angle est la pathologie à éliminer en urgence. Il se traduit par un œil dur, rouge. En l’absence de prise en charge, la perte de la vue est rapide et définitive.

D’autres maladies doivent être prises en charge rapidement : la kératite, par exemple, est une ulcération de la cornée, favorisant alors les infections sévères, allant parfois jusqu’à la perforation et l’infection de tout l’œil. Elle peut être secondaire à un traumatisme comme une projection de produits dans l’œil, une irritation liée au port de lentilles de contact, une infection, un corps étranger ou encore une exposition solaire prolongée.

La conjonctivite, infection très fréquente de l’œil, se traduit par un œil rouge, avec un écoulement purulent. Les yeux sont collés le matin. Elle peut être bactérienne, allergique ou virale.

Le chalazion est secondaire à une infection des glands participants à la fabrication des larmes, se traduisant par une douleur et un œdème inflammatoire des paupières.

Que faire ?

Au moindre doute, une consultation en ophtalmologie permet d’éliminer les diagnostics urgents.

En cas de douleur oculaire et d’œil rouge, le risque de propager l’infection à l’autre œil, voire à son entourage, est important. Ainsi, une hygiène parfaite des mains et un nettoyage régulier des lentilles de contact sont nécessaires. De plus, évitez de partager les oreillers, le maquillage. En cas d’infection oculaire, ne portez pas de maquillage de façon temporaire. De même, évitez le port de lentilles de contact en cas d’inflammation. Si vous n’avez pas le choix, nettoyez-les quotidiennement !

Quelles règles de prévention au quotidien ?

Certains gestes permettent d’éviter les accidents : ainsi, en cas d’activités sportives, évitez le port de lunettes de vue, préférez les lentilles, pour éviter les risques de brisures. En cas de jardinage, de bricolage ou de travail à risque, les lunettes adaptées à ces usages (en plastique sans montures) évitent les risques de traumatisme par éclats. Dans la vie quotidienne, attention aux ongles longs, aux jouets dangereux, aux produits d’entretien et aux animaux. En cas de travail sur ordinateur, faites régulièrement des pauses, et éviter les reflets de lumière sur les écrans (idem pour les jeux vidéo, la télévision). Enfin, portez des lunettes de soleil lors des périodes d’exposition, et protégez aussi les yeux des enfants !

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
wellpharma