utilisateur
menu wellpharma

Prendre soin de son intestin

Ballonnements, sentiment de lourdeur, transit irrégulier ? Les excès de fin d’année ont du mal à passer ! A moins que ce ne soit récurrent ? Pas de panique : on peut aider notre organisme à faire face. Et retrouver une flore intestinale de compétition avec les conseils de Frédéric Auger, pharmacien wellpharma à Cholet.

Prendre soin de son intestin

Transit idéal

« La première question que je pose à quelqu’un qui ne se sent pas bien, et a fortiori qui se plaint d’ « indigestion » concerne son transit : si elle ne va pas à la selle une à deux fois par jour ou, au moins, une fois tous les deux jours, avec des selles moulées, je cherche à savoir depuis quand elle se sent mal, « raconte Frédéric Auger. Si tout va bien de ce côté là, allégez vos repas, forcez sur les soupes et les tisanes et tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement. Dans tous les cas, buvez beaucoup d’eau, au moins deux litres par jour. Sinon…

 Vérifiez la perméabilité !

« Si le transit est anormal, qu’on a mal au ventre et que quelques probiotiques n’y font rien, il est légitime de creuser la piste d’une hyperperméabilité intestinale », estime le pharmacien. L’intestin, en plus d’absorber et digérer les aliments, empêche en effet certaines substances indésirables de passer dans l’organisme. Or, si la paroi de l’intestin est perméable, à cause de prises répétées d’antibiotiques, d’une maladie…, ces éléments la traversent. Et là, c’est souvent la cata : troubles cutanés, articulaires, inflammatoires... voire pire ! « On peut en avoir le cœur net en procédant au dosage de la CRP (protéine C-Réactive) ultrasensible en laboratoire : cet examen peu coûteux permet de détecter un intestin en souffrance. »

 Assiette post agapes

Que l’on ait abusé des bonnes choses ou que l’on souffre d’une hyperperméabilité intestinale, « il est essentiel de consommer des végétaux à chaque repas et des oméga 3 !  Crus ou cuits, fruits et légumes, à raison de 400 à 600 g chaque jour, nous apportent vitamines, minéraux et fibres, nourrissent la flore et contribuent à sa bonne santé. La consommation d’omega 3 contribue à maintenir un microbiote intestinal sain. A consommer sous forme de gélules ou en ajoutant une cuillère à soupe d’huile de colza (bio et extra vierge ou  première pression à froid) à ses mets midi et soir. »

Cocktails gagnants

Si l’adoption d’une alimentation plus végétale et enrichie en omega 3 ne suffit pas à rétablir le bon fonctionnement de votre intestin, tournez vous vers les probiotiques. Votre pharmacien saura vous orienter en fonction de votre problème. « Pour ma part, je conseille aussi de prendre de la glutamine, un acide aminé  qui nourrit les cellules de  l’intestin », ajoute Frédéric Auger. « N’oubliez pas non plus la vitamine D, essentielle pour un intestin en pleine santé ! » Et armez vous de patience : « il faut six mois à un an à un intestin pour cicatriser », souligne le pharmacien.

Pour un effet optimal il est recommander d’entamer une détox en parallèle de ce traitement.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Frédéric Auger, pharmacien wellpharma à Cholet