utilisateur
menu wellpharma

Préservez votre capital solaire

Comparable à un "crédit", le capital solaire de chacun est à économiser pour minimiser les effets indésirables du soleil tout en profitant de ses bienfaits. Déterminez votre phototype solaire et apprenez à gérer votre crédit en toute connaissance de cause.

Préservez votre capital solaire

Le capital solaire, késako ?

Le capital solaire ou capital soleil est une image qui traduit la quantité d'ultra-violets que la peau de chaque individu peut supporter avant de créer des dégâts durables. Au-delà, les lésions créées au niveau génétique, cellulaire, tissulaire ne sont plus réparables. S'ensuit l'apparition de problèmes dont certains peuvent se révéler graves.

" On pourrait aussi bien parler de dette. Tous les abus du soleil, dès l'enfance, "se paieront" par un vieillissement prématuré des zones exposées ou des cancers de la peau", précise le Dr Deshayes, dermatologue. 

Il insiste en outre sur les coups de soleil pris pendant l'enfance qui peuvent être à l'origine de mélanome des années plus tard.

Egaux devant le soleil ?

On n'est pas égaux devant le soleil

"Une peau plus sombre bronzera plus facilement et sera naturellement mieux protégée des UVB, c'est-à-dire qu'elle prendra plus rarement des coups de soleil" explique le médecin qui revient sur la notion de phototype.

Plus le phototype est clair (I et II), plus les risques de coups de soleil sont importants. Plus rapidement surviendront de petites marques brunes, sur les épaules par exemple, qui sont les premiers signes de manifestation de souffrance de la peau au soleil.

Une protection adaptée

Adaptez votre protection à votre peau

Dans tous les cas, évitez de vous exposer entre midi et 16 heures et protégez-vous des rayons avec un chapeau et des lunettes. Plus votre peau est claire, plus il faut être prident en se couvrant de vêtements, en cherchant l'ombre pour les phototypes I et II, bref, en adaptant son comportement (renouvèlement de l'application de crème à indice élevé de préférence...) à son phototype.

Votre peau est mate ? Le bronzage la protège naturellement mieux des coups de soleil mais elle ne serapas épargnée ni par les tâches ni par les rides si vous faites l'impasse sur les protections solaires.

Les UVA qui traversent un pare-brise prénètrent profondément la peau et peuvent y créer des dégâts.

Surveiller son capital solaire

Capital solaire en déficit, les alerteurs

► les marques brunes qui restent après un coup de soleil montrent que la mélanine a fui en profondeur. "Pas de risque d'évolution, souligne le Dr Deshayes, mais la prudence s'impose car ça signifie que la peau a été beaucoup exposée".

► les tâches brûnes et tâches de dépigmentation, un processus naturel de vieillissement dont le soleil est en grande partie responsable. Limitez les expositions.

► les kératoses actiniques, petites marques à l'aspect rugueux sur le nez, les pommettes, le cuir chevelu chez les hommes qui ont une calvitie. Elles peuvent se réparer et disparaître mais parfois, elles persistent et peuvent se transformer en petits cancers de la peau.

► les carcinomes. Ils se développent sur les zones exposées au soleil, se manifestent sous forme de "bobo" qui ne se répare pas. C'est la forme la plus répandue des cancers. Un traitement local peut être suffisant pour détruire la lésion.

► le mélanome est souvent la conséquence de coups de soleil de l'enfance. Une petite tâche brune apparaît, s'élargit rapidement, sa teinte et sa régularité se modifient rapidement. Il est impératif de le prendre au sérieux ! Surveillez-vous et vos proches pour prévenir les risques de cancers.

Dans ces 3 derniers cas, évitez le soleil ou usez d'une protection maximale. Et surtout, pensez à protéger les enfants !

Votre phototype

Déterminez votre phototype

Phototype 1 Peau très blanche Ne bronze jamais, coups de soleil systématiques
Phototype 2 Peau claire Bronze à peine, coups de soleil fréquents
Phototype 3 Peau intermédiaire Bronze graduellement, coups de soleil occasionnels
Phototype 4 Peau mate Bronze bien, coups de soleil occasionnels lors d'exposition intenses
Phototype 5 Peau brune Bronze beaucoup, coups de' soleil rares
Phototype 6 Peau noire Coups de soleil très exceptionnels

 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Dr Deshayes, dermatologue