utilisateur
menu wellpharma

Réfrigérateur : c'est du propre !

Notre réfrigérateur est l’un de nos meilleurs alliés dans la cuisine. Mais pas toujours le plus sûr. En cas de négligence, les bactéries ou virus peuvent s’y multiplier et, avec eux, les risques de toxi-infections alimentaires. Grâce aux recommandations de l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), mon frigo est réglo !

Réfrigérateur : c'est du propre !

Une grande claque aux Tiac

Un tiers des Tiac, les toxi-infections alimentaires collectives (1), surviennent dans le cadre familial. Parmi les coupables, on trouve souvent, à côté de la salmonelle, le staphylocoque doré. En cause : des matières premières contaminées, mais aussi un réfrigérateur défectueux ou encore une manipulation inappropriée ou une préparation peu précautionneuse.

Il jette un froid !

Pour tenir son rôle -ralentir la croissance des micro-organismes et conserver les qualités nutritionnelles des aliments- le réfrigérateur doit tourner entre 0°C et 4°C. Ni moins (les aliments gèlent) et surtout pas plus : à cette température-là, la croissance des micro-organismes comme Listeria est ralentie considérablement et celle de germes pathogènes comme Salmonelle est stoppée. Comment savoir ? Placez un thermomètre pendant quelques heures à l’intérieur. Pensez à ne pas trop remplir votre réfrigérateur et n’en ouvrez pas la porte trop souvent

Une place pour chaque chose

On réserve la partie la plus froide du réfrigérateur à la viande et au poisson crus, aux produits traiteurs, plats cuisinés et, évidemment, aux préparations à base d’œufs (mousse au chocolat, mayonnaise…) à conserver dans les 24 heures ! Les produits non préemballés, sans date limite de consommation (les lasagnes du boucher, le jambon à la coupe…) doivent être consommés dans les trois jours. La zone la moins froide accueille les aliments fumés, salés, séchés, conservés dans le vinaigre, les fromages, yaourts… Fruits et légumes vont dans le bac dédié. Boissons laits, œufs, condiments, dans la porte.

Déballez, enveloppez !

Pour éviter la multiplication des micro-organismes dans notre réfrigérateur, la première chose à faire est d’éviter d’en introduire. Pensons à bien se laver les mains chaque fois qu’on manipule des aliments et à enlever systématiquement les sur-emballages des aliments (cartons autour des yaourts, films plastiques autour des lots…). Et pour empêcher la contamination des aliments partiellement consommés, on les enveloppe d’un film ou on les place dans un récipient hermétique. Enfin, on respecte le timing pour passer du chaud au froid : on s’abstient de mettre des aliments chauds au réfrigérateur mais on n’attend pas plus de 2 heures avant réfrigération.

Le + : un biberon ou un repas pour bébé ne doit pas séjourner à + de 4°C plus de 48 heures

Questions d’hygiène

Petit incident dans le réfrigérateur ? on dégaine immédiatement éponge (propre) et eau savonneuse pour éliminer les salissures. Et un nettoyage en règle des parois, plaques et bacs devrait intervenir « autant que nécessaire » selon l’Anses et au moins une fois par an ! Pour que le nettoyage soit efficace, on utilise toujours une éponge propre (neuve ou désinfectée) (2) .

(1) On parle de TIAC dès que deux personnes sont atteintes de troubles similaires, en général digestifs, dans un même foyer et dont la cause aurait une même origine alimentaire. 

(2) Un nettoyage tous les 15 jours est recommandé