Vaccination : comment se protéger de la grippe

Pharmacienne qui vaccine

La grippe est une maladie potentiellement grave qui sévit tous les ans. Ses premières victimes ? La campagne de vaccination en 2023-2024 s’étend du 17 octobre 2023 au 31 janvier 2024.

Petit rappel sur la grippe

On a pu l’oublier, à cause du Covid-19, mais la grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse qui sévit tous les ans. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre car le virus mute ; c’est pourquoi un nouveau vaccin est mis sur le marché chaque année pour s’adapter à la souche circulante. Rappelons que chaque année, la grippe touche entre 2 et 6 millions de personnes et cause environ 900 décès en moyenne dans l’Hexagone. L’an passé, elle a donné lieu à près d’un million de consultations, provoqué 57 000 passages aux urgences dont 7000 ont débouché sur une hospitalisation. 70 % des personnes admises en réanimation présentaient au moins un facteur de risque à savoir leur âge (65 ans et plus),  une pathologie chronique, une grossesse.

Les premiers à vacciner sont…

C’est donc naturellement que les plus de 65 ans figurent en tête de liste des publics concernés en priorité par le vaccin. On estime en effet que le vaccin sauve 2000 vies parmi les plus de 65 ans (vaccinés pour moins de 60 % d’entre eux). On en épargnerait sans doute 1000 de plus avec une couverture vaccinale de 75 %.

Sont également prioritaires les adultes et les enfants porteurs d’une pathologie chronique (asthme, diabète, insuffisance respiratoire, cardiaque, rénale, BPCO…)

Les personnes obèses

Les femmes enceintes (qui se protègent ainsi que leur bébé jusqu’à ses 6 mois)

Les bébés à risque de grippe grave et leur entourage

Les personnes immunodéprimées et leurs proches

Prise en charge

Toutes ces personnes éligibles à la vaccination reçoivent un bon de prise en charge à 100 % de leur vaccin.

Parmi elles, les plus de 16 ans peuvent retirer le vaccin en pharmacie en présentant leur bon de prise en charge et leur carte vitale et se faire vacciner ensuite par leur médecin, leur pharmacien, une sage-femme ou un infirmier.

NB : pour les enfants de moins 16 ans éligibles à la vaccination, une prescription à renseigner directement par le médecin sur le bon de prise en charge, est nécessaire.

Vous n’avez pas reçu votre bon de prise en charge ? vous l’avez égaré ? Pas de panique : votre médecin, votre pharmacien, votre sage-femme ou votre infirmer pourra vous fournir un imprimé de prise en charge après avoir validé votre éligibilité !

Se protéger de la grippe et du Covid-19

Cette année, il est recommandé de coupler la vaccination contre la grippe et celle contre le Covid-19. Pourquoi ? Parce que les virus peuvent cohabiter (l’un n’éloigne pas l’autre !). En cas de co-infection grippe/Covid-19, les personnes à risque seraient particulièrement exposées à une forme sévère de l’un ou de l’autre. On a pu observer[1] que dans ce cas de figure, si la personne est hospitalisée, son risque d’être placée sous ventilation mécanique invasive est multiplié par 4 ; le risque de décès est augmenté, lui, de 130 %.

Les vaccins peuvent être effectuées en même temps à raison d’un dans chaque bras par exemple. Si l’on ne peut pas co-administrer les deux vaccins, il n’y a pas de délai spécifique à respecter entre les deux vaccinations.

NB : pour autant, il est impératif de respecter les délais minimaux recommandés entre deux vaccinations contre le Covid-19, à savoir 3 mois pour les personnes âgées de plus de 80 ans, les résidents en Ehpad ou en USLD ainsi que les personnes immunodéprimées et 6 mois pour les autres.

A partir du 17 octobre, le vaccin contre la grippe est accessible à tous, en pharmacie (mais l’Assurance Maladie ne le prendra pas en charge pour tous).

Que vous soyez -ou non- vacciné contre la grippe, gardez le réflexe des gestes barrière :

  • Port du masque (notamment dans les transports en commun et, plus généralement, dès qu’on se retrouve en groupe dans un endroit clos)
  • Lavage des mains fréquent (ou solution hydro-alcoolique)
  • Pas de bisous ni de poignées de main pour se dire bonjour (mais des étoiles dans les yeux !)
  • Aération des pièces
  • Toux et éternuement dans le creux du coude

[1] https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2822%2900383-X

Pour continuer votre lecture

21 Mai 2021

Mieux vaut prévenir que guérir : c’est vous qui le dites !

L'observatoire wellpharma a interrogé ses membres du Club sur la thématique de la prévention santé. Découvrez-en plus ... Manger au moins cinq fruits et légumes par jour, accomplir 30 minutes d’activité quotidienne, se protéger contre le soleil, … ces messages de prévention, nous les connaissons tous. Et alors ? Qu’est-ce qui nous retient de changer nos modes de vie pour aller mieux ? C’est vous qui avez la réponse en vidéo !
17 Juil 2019

Se baigner en toute sécurité

Qu’il est agréable de se baigner…. Mais avant de se jeter à l’eau, on prend quelques précautions pour ne pas se mettre en danger : l’an passé, plus de 2250 épisodes de noyade ont été recensés sur le territoire pendant l’été, suivis par près de 500 décès. On fait le point avec Santé Publique France.
Don du sang, coeur rouge
10 Jan 2023

Don du sang ? Les bons plans !

Quelqu’un, quelque part, a besoin de votre sang. Pendant l’été, les accidents sont nombreux et la maladie ne part pas en vacances… On vous donne tous les bons plans pour savoir comment donner votre sang !
25 Nov 2019

Blessures de la main : prévention et premiers secours

Chaque année, plus de 1,5 million de personnes se blessent à la main. Ces coupures, écrasement, fractures… surviennent la plupart du temps dans le cadre de nos activités quotidiennes. Redoublons de vigilance avec Stéphanie Serre, infirmière à SOS Mains – Médipôle Lyon Villeurbanne.