L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

En Novembre, la vaccination, êtes-vous à jour ?

5 conseils pour épargner son dos

1. Au bureau : adoptez une bonne position de travail

Le travail assis, devant un ordinateur, est l’une des causes de mal de dos les plus fréquentes. En effet, nous avons tendance à nous asseoir très mal… L’erreur classique à éviter : le dos rond, la tête en avant. 

Quelques règles clés à respecter

► Gardez le dos bien droit, grâce à un siège à dossier droit, qui soutient le bas du dos.

► Placez votre écran un peu plus bas que le niveau de vos yeux et gardez la tête droite. 

► Placez vos cuisses et vos avant-bras à 90°c par rapport à votre dos.

► Posez vos pieds à plat sur le sol ou sur un marchepied.

En outre, pensez à vous lever de temps en temps pour reposer vos muscles du dos et faites quelques étirements doux pour vous relaxer. 

2. Tenez-vous droit

Lorsque vous êtes debout, il est aussi primordial de bien vous tenir ! Veillez à garder le dos droit et le ventre rentré, afin de répartir la pression sur toute la colonne vertébrale. 

3. Soulevez les charges lourdes avec précaution

Que ce soit une caisse, un sac de commissions ou un bébé…, toute charge lourde doit être portée avec précaution ! 

► Pliez les genoux, pas le dos, pour vous mettre à hauteur de la charge, en gardant le dos bien droit. 

► Verrouillez votre position en contractant vos muscles abdominaux. 

► Saisissez la charge et poussez sur vos jambes pour vous redresser. 

► Pour la hisser au-dessus de votre taille, ne cambrez pas le dos mais utilisez la force de vos bras.

► Tenez la charge près du corps et ne vous penchez pas en avant ou en arrière. 

4. Le ménage : pas n’importe comment !

Une séance de nettoyage peut vite être source de douleurs… Pour y remédier : 

► Utilisez un aspirateur de grande taille ou pliez une jambe, pour ne pas vous pencher.

► Pour essorer la serpillère, agenouillez-vous avec le dos bien droit.

5. Surveillez votre poids et musclez-vous

Les kilos superflus surchargent la colonne vertébrale. Surveillez donc votre ligne et faites du sport ! Développer les muscles de vos jambes, vos bras et vos abdominaux va permettre de soutenir votre colonne vertébrale et donc de la protéger. Aussi étrange que cela puisse paraître, avoir de bons abdominaux est indispensable pour lutter contre les maux de dos !

Pour continuer votre lecture

29 Jan 2021

Pas de rhume cet hiver !

Il ne manquerait plus qu’on se chope un rhume (une angine, une pharyngite…), tiens ! On met toutes les chances de notre côté pour éviter le nez qui coule (ou au contraire, bouché !), la gorge qui gratte et le coup de fatigue associé avec les conseils de Estelle Beaudrey de la Pharmacie wellpharma de la Basilique à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.
01 Nov 2017

Diabète : je me surveille !

Surveiller son taux de sucre dans le sang, quand on est diabétique, c’est essentiel. L’ auto-surveillance glycémique (ASG), grâce à un lecteur, permet d’améliorer la vie des patients diabétiques en leur évitant bien des complications. Un geste simple, sûr et efficace pour vivre mieux avec son diabète. Décryptage, rédigé en partenariat avec Lifescan.
29 Nov 2018

Zoom sur… l’auriculothérapie

En piquant une aiguille sur une zone choisie de votre oreille, le praticien en auriculothérapie traite les dysfonctionnements de votre corps. Toutes les explications sur cette thérapie avec Michel Marignan, vice président du Glem, association de recherche en auriculothérapie et organisme de formation.
23 Août 2019

Malaise vagal : tout savoir pour prévoir

On devient tout pâle, la vue se brouille et soudain… c’est le black-out total ! Impressionnant parfois, le malaise vagal est souvent sans danger. Comment le reconnaître, l’éviter le cas échéant, secourir  la personne qui en est victime ? Des réponses avec Elisabeth Lamas, médecin à Roquebrune Cap Martin.