Enquête du mois

En septembre 2021

Bébé fait ses dents

Les premières dents, c’est quand ?

Les premières dents de lait apparaissent généralement entre 4 et 7 mois. Certains commencent avant, vers 3 mois (il arrive même que des bébés naissent avec une ou deux dents !) et d’autres carrément plus tard (parfois à 11/12mois). Il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir sur le timing : chaque nourrisson est différent et évolue à son rythme. Généralement, toutes les dents de lait sont sorties avant les 3 ans du bambin.

Pourquoi ça fait (si) mal…

Quand ces premières dents apparaissent, on parle de poussée dentaire. Et pour comprendre pourquoi ça fait mal, il faut retracer l’historique des quenottes. En effet, les dents de lait du bébé commencent à se former pendant la grossesse, à l’intérieur des os de la mâchoire du bébé. Elles s’y déplacent progressivement pour en sortir, percer la gencive et surgir dans la bouche de l’enfant.

Les signes qui ne trompent pas

Ce qui explique que bébé, un jour, se retrouve avec une joue bien rouge (et parfois un peu chaude). On le voit mordiller son poing (la girafe en caoutchouc, la tétine, la petite cuillère… bref : tout ce qu’il passe devant sa bouche). Et pendant qu’il machouille compulsivement, il bave plus qu’un escargot. Souvent on observe également que la gencive est gonflée. Outre ces signes qui ne trompent pas et qui confirment (si on avait encore un doute) que bébé est bien en train de « mettre des dents », il arrive que –le pauvre !- ait un peu de fièvre, voire des diarrhées, le tout couronné parfois d’un érythème fessier. On comprend de mieux pourquoi il sourit moins (voire pleure énormément) soudain !

Apaiser

Mission n°1 : apaiser sa douleur, calmer ses pleurs et faire baisser la fièvre quand elle devient gênante. Et pour cela, on a recours au paracétamol. Il existe également quelques astuces pour soulager votre bébé rouge et rugissant. A commencer par l’anneau de dentition, conçu pour être mordillé (sans se déchiqueter). Certains peuvent même être placés au réfrigérateur avant emploi, ce qui anesthésie un peu la douleur (en revanche, pas question de placer l’anneau au congélateur : on brûlerait bébé).  On peut aussi avoir recours à l’homéopathie avec la solution Camilia ou encore les granules Chamimilla associées à Medorrhinum (en cas d’érythème fessier) ou encore Belladona (en cas de fièvre). Dans tous les cas, demandez conseil à votre pharmacien.

Douceur et tendresse

Il est également conseillé de masser doucement les gencives de bébé, en déposant sur vos doigts bien propres un gel gingival ou une solution dentaire (là encore, demandez conseil à votre pharmacien). Enfin, on ne rappellera jamais assez l’importance des câlins, du portage ou encore du bercement dans la prise en charge des douleurs du bébé…. Tenir tendrement son enfant tout contre soi en lui chuchotant des petits mots doux (ou une chansonnette) est souvent un antalgique très efficace ! En revanche, les  colliers d’ambre sont à proscrire : ils font courir un risque d’étranglement et d’étouffement (en cas de casse) à l’enfant.

Dent de 6 ans

Il est une dernière poussée qui peut donner (rarement toutefois) du fil à retordre : celle des « dents de 6 ans », autrement dit les premières molaires définitives. La plupart du temps, leur percée passe inaperçue mais il arrive que leur apparition tout au fond de la bouche s’accompagne d’une douleur vive. Vous pouvez la soulager avec du paracétamol. Surtout, saisissez l’occasion pour expliquer à votre enfant à quel point il est important de prendre soin de ses dents. Et bénéficiez du premier rendez-vous de prévention dentaire proposé par la CPAM.

Pour continuer votre lecture