utilisateur
menu wellpharma

SOS brûlures d’été !

Qu’on ait attrapé un coup de soleil, renversé le barbecue où qu’on se soit frotté à des plantes phototoxiques, la brûlure qui en résulte requiert d’acquérir les bons réflexes pour intervenir de façon rapide et adaptée. Apprenons les bons gestes avec Olivier Albert, pharmacien wellpharma à Port la Nouvelle.

SOS brûlures d’été !

Gare au barbecue…

Avec l’été, on ressort le barbecue… à l’origine de très nombreux accidents chaque année. Pour les éviter, on rappelle les règles de base : l’appareil doit être posé dans un endroit stable ; on n’utilise pas de produit inflammable pour allumer le feu ou raviver les braises ; on éloigne enfants et animaux du grill ; on ne porte pas de vêtements amples et/ou synthétiques quand on s’occupe du barbecue…

Que faire en cas d’accident ?

On rafraîchit immédiatement la partie brûlée en la plaçant 15 cm sous un filet d’eau fraîche et ce, pendant 15 minutes. Ensuite, si la peau est seulement rougie (ou si elle présente de petites cloques sur une petite surface), on applique du gel d’aloe vera ou de la Biafine, puis on recouvre la zone avec un pansement.

Attention : on appelle le 15 si :

  • la personne brûlée est un nourrisson ou un enfant de moins de 5 ans,
  • la zone brûlée est supérieure à 10% de la surface corporelle d’un adulte (5 % pour un enfant ou une personne âgée), sachant que la paume de la main = 1 % de la surface corporelle,
  • la zone brûlée est située sur le visage, le cou, les mains, le périnée,
  • la brûlure cutanée est profonde (3ème degré).

Attention au coup de soleil

Les règles, vous les connaissez par cœur : on évite de s’exposer au soleil quand entre 12h00 et 16h00 ; on ne sort pas sans le combo chapeau, lunettes de soleil et crème solaire (auquel on ajoute des vêtements légers mais couvrants pour les petits et les personnes âgées), on limite le temps d’exposition…

Que faire en cas de coup de soleil ?

On file sous la douche pour apaiser le feu du soleil en restant 15 minutes sous un filet d’eau entre 15 et 25°… On se sèche en tamponnant la serviette sur la peau. Puis on applique une eau thermale cicatrisante, pour apaiser et réparer les lésions et, là encore, de la Biafine ou un gel à base d’aloe vera. On pense à bien s’hydrater. Ceux qui le souhaitent peuvent avoir recours à l’homéopathie : Apis 15ch an (coup soleil) et Glonoïnum 15ch (coup de chaleur). On prend grand soin de sa peau les jours suivants : pas d’exposition au soleil ; on choisit des produits doux et nourrissants pour l’hygiène et le soin ; on ne tente pas d’enlever les petits lambeaux de peau si l’on pèle !

Méfiez-vous de certaines plantes

Pendant qu’on cueillait les figues pour les croquer direct, sous l’arbre, on ne pensait vraiment pas qu’on pourrait se retrouver avec ces vilaines cloques sur les mains ! Et pourtant… certains végétaux sont bel et bien phototoxiques ! Ce qui veut dire qu’ils provoquent une réaction cutanée dès qu’on se met au soleil … et ça brûle ! Alors on apprend à les reconnaître : il faut se méfier des apiacées (ombellifères : persil, panais, berce, millepertuis…) et des rutacées (famille de l’oranger) et à s’en protéger (avec un équipement couvrant si l’on travaille en plein air).

Que faire en cas de rougeurs et cloques ?

Les manifestations peuvent survenir 24 à 48 heures après le contact… lorsqu’elles apparaissent, on soigne la peau comme pour une brûlure « classique », en prenant soin de rincer la peau, d’appliquer une crème apaisante et de couvrir la plaie d’un pansement. Au moindre doute, on file chez son pharmacien !

Le cataplasme pour calmer le coup de soleil
On mise sur les propriétés apaisantes et cicatrisantes de l’argile pour apaiser nos coups de soleil en préparant un cataplasme. On ajoute de l’eau à de l’argile concassé ou en poudre pour former une pâte épaisse qu’on pose sur un linge propre et sec avant de l’appliquer sur la peau lésée pendant quelques heures (si possible).

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Olivier Albert