utilisateur
menu wellpharma

La fatigue

La fatigue est un mal très fréquent dans notre société. Elle peut être physique ou psychique, et avoir une multitude de causes. C’est un motif fréquent de consultation en médecine générale.

La fatigue

Les causes de fatigue

Les causes de fatigue peuvent être multiples. La fatigue est le plus souvent normale, et secondaire à une trop grande activité, qu’elle soit physique ou intellectuelle. Parfois, la cause en est évidente : jeune maman, semaine difficile, mauvaise nuit, etc. Cependant, quand la fatigue devient fréquente et altère votre vie quotidienne, il est indispensable de consulter son médecin. Celui-ci fera un examen clinique et un interrogatoire approfondi. Alors, préparez votre consultation en essayant de définir votre fatigue, les causes favorisantes et les facteurs améliorant votre état général. Votre fatigue peut être secondaire à des troubles du sommeil, un stress, une alimentation déséquilibrée, une infection, une pathologie endocrinienne ou encore une maladie évolutive. Parfois, une analyse de sang ou des examens complémentaires sont nécessaires.

Plusieurs types de fatigue

La fatigue physique :

La fatigue physique, ou encore appelée fatigue musculaire, est due à une importante activité musculaire, souvent au-delà de ses capacités. Avoir une activité physique régulière permet en général d’améliorer ses capacités physiques. Paradoxalement, plus on fait d’effort musculaire au cours de la semaine, moins la fatigue physique se fait ressentir.

La fatigue psychique (ou mentale ou sensorielle) :

Elle résulte d’une sollicitation intellectuelle trop importante. Elle peut conduire à des épisodes dépressifs ou des syndromes de burnout, véritable épuisement psychique et physique. Cependant, toute fatigue psychique ne signifie pas dépression.

La fatigue « organique » :

La fatigue organique est aussi appelée « asthénie ». Elle peut être due à de nombreuses pathologies : par exemple, une carence en fer résultant d’une perte de sang chronique (des règles abondantes par exemple) ou des apports en fer insuffisants, une infection, une maladie évolutive (cancer, maladies inflammatoires). Votre médecin traitant fera un examen clinique et un interrogatoire fin afin d’orienter le diagnostic.

La fatigue chronique :

La fatigue chronique (ou encéphalomyélite myalgique) se caractérise par une fatigue évoluant depuis plus de 6 mois sans cause objective retrouvée par le médecin traitant. Elle entraîne une diminution des activités quotidiennes de 50 % et altère nettement la qualité de vie. Elle se manifeste par des difficultés de concentration, des douleurs musculaires et/ou des troubles du sommeil. Une infection virale est souvent retrouvée comme élément déclencheur. Le repos n’améliore pas les symptômes.

Que faire ?

Tout d’abord, une alimentation équilibrée peut aider à écourter un épisode de fatigue passagère : un petit déjeuner copieux, des apports suffisants en fruits et légumes et pauvres en sucreries, moins de café... Des compléments alimentaires en cure courte peuvent également aider dans les périodes à risque (rentrée, début de l’hiver, période d’examen) : ginseng, magnésium, ginko, multi-vitamines. Demandez conseil à votre pharmacien.

Une bonne hygiène de vie est également indispensable. Le plus important est de dormir au moins 7 heures par nuit, en se levant à heure fixe tous les jours, même le week-end. Si vous avez besoin de récupérer de votre semaine, couchez-vous plus tôt. Si vous faites la sieste, ne dormez pas plus de 30 minutes. Au-delà, la sieste aura des répercussions sur votre nuit.

Une activité physique régulière améliorera les symptômes. Enfin, se garder un moment à soi dans la semaine pour décompresser peut avoir un effet bénéfique.

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
wellpharma