utilisateur
menu wellpharma

Les dents des enfants : on en parle ?

Avoir de belles dents, ça s’apprend… et le plus tôt sera le mieux ! Quand faut-il commencer à brosser les dents de Junior ? Quelles dents poussent / tombent à quel âge ? Toutes les réponses avec l’Union Française pour la santé bucco-dentaire !

Les dents des enfants : on en parle ?

Éruptions… volcaniques

Les premières dents apparaissent quand bébé a environ 6 mois. Non sans mal parfois ! N’hésitez pas à masser délicatement ses gencives avec une compresse humide ou votre doigt. A moins qu’il ne préfère mâchouiller un anneau froid (qu’on ne badigeonne surtout pas de sirop ou de miel pour le rendre plus attractif !)

Toutes premières dents

Les premières dents à pointer sont les incisives, suivies de près par les canines. A l’âge de 1 an (+/-), votre enfant devrait pouvoir sourire de toutes ses dents de devant ! Viendront ensuite les premières molaires. A l’âge de trois ans, vous devriez pouvoir dénombrer 20 dents de lait dans la bouche de votre enfant. Profitez-en… ça ne durera pas : ces dents temporaires commencent à tomber à partir de 6 ans et ce, jusqu’à 12 ans environ.

21 ans et toutes ses dents !

Les incisives sont les premières dents définitives à pousser, vers 6 ans. Attention, il n’est pas rare qu’à cet âge-là, l’arrivée de la première molaire soit douloureuse ! Ensuite et au fil des ans, la dentition se complète sur l’avant (incisives, canines) puis l’arrière : d’abord les molaires puis les dents de sagesse, lesquelles viennent se loger tout au fond de la bouche entre 17 et 21 ans.

Des caries ? Non merci !

Les caries peuvent apparaître sur toutes les dents, même de lait ! Et des caries non traitées peuvent être à l’origine de douleurs vives, voire de destruction de la dent, même chez les enfants en bas âge ! Premier conseil : on évite / limite les jus de fruits, sodas, confiseries… Et on ne donne jamais à un enfant un biberon / une tétine sucré-e pour la nuit (au contact du sucre sur une longue durée, les dents vont se gâter), pas plus qu’une sucette qu’on aura prise dans sa propre bouche au préalable (et qui transmettra nos bactéries). Et on brosse les dents !

Brossage des dents, le BA-BA

Le nettoyage des dents peut commencer dès la naissance : on nettoie les gencives de bébé après ses repas, à l’aide d’une compresse humide. Et dès les premières dents, on peut attaquer le brossage. On utilise une brosse adaptée que l’on passe doucement tous les soirs, sans dentifrice (l’eau suffit). On attaque par les faces extérieures, puis internes et enfin, masticatoires.

La règle de 2 !

A partir de 2 ans, on peut utiliser du dentifrice (pour enfants) pour le lavage des dents de Junior. La consigne ? On se place derrière lui pour lui brosser doucement les dents 2 fois par jour pendant 2 minutes. Apprenez à votre enfant à recracher et changez de brosse tous les 3 mois.

L’apprentissage de l’autonomie

A partir de 4 ans, votre enfant devrait pouvoir se brosser les dents seul, sous votre œil attentif et, si tout va bien, il devrait être « autonome » en la matière dès 6 ans. Et on ne lâche pas : il n’est pas rare de devoir répéter, expliquer et réexpliquer et… recommencer !

Son sourire tient à un fil

Dès que votre enfant a deux dents qui se touchent, dégainez le fil dentaire ! Une fois par jour, enroulez-le autour de vos index, placez-vous derrière votre enfant et effectuez un mouvement de va et vient entre les dents de l’enfant, le fil en forme de C, que vous abaisserez ensuite doucement sous le point contact des dents. OK, le geste est délicat… question d’habitude ! Et à partir de 10/11 ans, votre enfant saura faire seul !

Bonjour dentiste !

La peur du dentiste, c’est démodé ! Et si vous avez encore des appréhensions, faites en sorte que votre enfant, lui, n’en ait pas. Pour cela, rien de tel qu’une visite dès les premières dents, tout au plus, au moment du premier anniversaire de Junior et dans tous les cas avant d’éventuels problèmes ! Ensuite, le professionnel de santé vous invitera à revenir pour un bilan dentaire des crocs de votre rejeton tous les ans. Et qu’on se le dise : la maladie dentaire est (quasi) évitable !

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Union Française pour la santé bucco-dentaire