utilisateur
menu wellpharma

Pas de bobos cet été !

Aaah que c'est bon de flâner au soleil, de nager sans se soucier du boulot ou de partir en rando... jusqu'à ce que... ouille, aïïe, aaaoutch... Piqûres, brûlures, bleus, ampoules, perturbent ces rares moments de détente. Pour un été en toute sérénité, suivez les conseils, gestes et soins de Marc Lecomte, pharmacien wellpharma à Mont de Marsan.

Pas de bobos cet été !

Pour tous les bobos, même combat !

Un bouton, une égratignure, une piqûre, quelle que soit la plaie, désinfectez-la.

Et surtout, ouvrez l'oeil. Si elle devient rouge, chaude ou douloureuse, que vous constatez la présence de pus, c'est la porte d'entrée aux microbes et un terrain propice au développement de germes. 

N'attendez pas ! Filez consulter votre médecin ou votre pharmacien.

1. Coups, bosses, contusions

Les bons produits : en homéopathie, la solution est l'arnica. Soit sous forme de granules : Arnica 9 CH, 5 granules toutes les deux heures. Soit en gouttes, plus efficace car à base de 9 souches différentes : 20 à 30 gouttes 4 à 5 fois par jour à diluer dans de l'eau mais pas avant l'âge de 30 mois. C'est vraiment douloureux ? Appliquez une crème anti-inflammatoire ou avalez un comprimé de paracétamol.

Le bon geste : Rien de tel que le froid en cas d'hématome ! Posez une poche d'eau glacée sur la contusion ou quelques glaçons dans un gant de toilette...

2. Toutes sortes de piqûres

Les bons produits : Apis Mellifica en 15 ou 30 CH, pas moins ! 5 granules toutes les 30 minutes quelle que soit la piqûre : guêpe, taon, scorpion, moustique, mais aussi méduse, vive, etc. Si la piqûre provoque trop de démangeaisons, appliquez une crème contre les démangeaisons avec un dérivé de cortisone.

Le bon geste : l'aspi venin peut se montrer efficace s'il est utilisé immédiatement après la piqûre. La piqûre de méduse comme la piqûre de vive est thermolabile, ce qui signifie que son venin perd en toxicité au chaud. Mettez la zone de piqûre au contact du sable chaud ou rincez-la à l'eau chaude. Ca va déjà un peu mieux, non ?

3. Le sérieux coup de soleil

Les bons produits : Belladona 9 CH. Des prises de 5 granules toutes les heures permettent de réduire les réactions inflammatoires induites par la chaleur. Si l'application d'une crème réparatrice en couche épaisse est réputée pour hydrater et donc soulager la brûlure liée à une exposition non protégée, certaines apaisent en profondeur. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien.

Les bons gestes : Attention, quand la peau a été abîmée par un coup de soleil, on ne la réexpose pas de l'été car c'est votre capital solaire qui est en souffrance ! Si vous n'avez d'autre choix que de subir les rayons, répétez les applications d'indice 50. et hydratez, hydratez, hydratez.

4. Les épines d'oursin

Le bon produit : Les épines font de la résistance et restent incrustées dans votre pied ? Appliquez un laxatif en crème qui va permettre de retenir l'eau dans la peau par "osmolarité" et faire ressortir l'aiguille.

Les bons gestes : Sortez les épines pour éviter douleurs et infections à l'aide d'une pince à épiler désinfectée (ou pince à écharde) en prenant soin de ne pas la casser. Si c'est délicat, plongez le pied dans l'eau chaude quelques minutes pour l'extraire plus facilement.

5. Attention : piqûre de tique !

Les bons produits : le meilleur des traitements reste préventif. Vous êtes en forêt laquelle abrite cerfs, chevreuils, biches ? Le risque de piqûre est maximal !

Appliquez un concentré en DEET (précisé sur le falcon). Les piqûres de tiques peuvent avoir pour conséquence des symptômes de la maladie de Lyme si elles sont atteintes d'une bactérie, la Borrelia, et, à terme, toucher plusieurs organes, la peau mais aussi les articulations et le système nerveux.

Procurez-vous un test de dépistage de la bactérie Borrelia en pharmacie qui se fait sur la tique. Conservez-la dans un flacon, écrasez-le et versez quelques gouttes de produit qui révèle facilement la présence de la bactérie Borrelia. Si tel est le cas, un traitement antibiotique sera nécessaire. Demandez conseil à votre pharmacien.

Les bons gestes : retirez le plus tôt possible l'animal à l'aide d'une pince à tique en effectuant un mouvement de rotation pour retirer la petite bête puis désinfectez la peau. En cas d'apparition d'une rougeur (érythème) ou si vous éprouvez des symptômes proches d'une grippe, consultez immédiatement un médecin. Ne mettez jamais d'éther ou d'alcool sur la tique au risque de diffuser l'infection.

6. Ouille une ampoule

Les bons produits : une ampoule se désinfecte très bien avec de l'eau oxygénée 10 volumes. Vous pouvez la laisser sécher à l'air libre et, si vous remettez des chaussures, favoriser sa cicatrisation grâce à ces pansements géniaux quoique onéreux qui agissent comme une seconde peau.

Les bons gestes : Ne soyez pas tenté de retirer le pansement seconde peau avant qu'il ne se décolle naturellement, au risque de retarder la cicatrisation. si vous portez des chaussures neuves sous un soleil de plomb, attention, c'est l'ampoule qui menace. Préparez vos pieds en les massant avec des gels de préparation anti frottements, anti-ampoules. Les baumes riches en karité protègent aussi très bien.

Pour conclure

Mieux vaut prévenir que guérir, l'adage n'est jamais aussi vrai que dans des régions isolées ou au contraire, bondées.

Pour des vacances aussi palpitantes que zen, complétez votre trousse en fonction de votre destination et de vos activités ! 

Et passez de très bonnes vacances...

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Marc Lecomte, pharmacien wellpharma à Mont de Marsan