L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

En Novembre, la vaccination, êtes-vous à jour ?

L’asthme en question

L’asthme, qu’est ce que c’est ?

L’asthme est une maladie chronique. Il associe une inflammation des bronches, la contraction des muscles bronchiques, (qui provoque un œdème = gonflement), et une hypersécrétion de mucus (la substance visqueuse qui tapisse nos bronches pour piéger et éliminer les particules inhalées augmente). Ces trois facteurs provoquent une obstruction des bronches qui rend la respiration très difficile, et souvent, sifflante.

Quels sont les facteurs déclenchants ?

L’asthme est le point de rencontre entre une bronche génétiquement prédisposée et son environnement. Ainsi, les crises d’asthme peuvent être provoquées par une allergie (pollens, acariens, poils d’animaux…), par des irritants bronchiques de toutes sortes (pollution atmosphérique, tabagisme actif et passif…), certaines infections virales, la prise de certains médicaments, un reflux gastrique, etc.

Ça siffle quand je respire : asthme es-tu là ?

Une respiration bruyante et sifflante, avec la sensation de ne pas pouvoir expirer à fond, un sentiment d’oppression, sont autant de signes de l’asthme, de même que la toux. Elle évoque un asthme en particulier si elle est sèche et nocturne, ou déclenchée par un effort physique (la course par exemple), l’inhalation d’allergènes ou de produits chimiques. Si vous avez déjà ressenti de tels symptômes, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien, lors de votre prochaine visite.

L’asthme, ça se soigne ?

En cas d’asthme avéré, le médecin met en place un traitement de fond et un « plan d’action personnalisé » à suivre en cas de crise (lire ci-dessous). Le traitement de fond est basé sur la prise de médicaments au long cours : l’inhalation de corticoïdes et de bronchodilatateurs de longue durée d’action, notamment. En parallèle, on agit sur les causes de l’asthme, en particulier en cas d’allergie : on traque les allergènes et/ou on soumet le sujet asthmatique à une désensibilisation.

Qu’est ce qu’une crise d’asthme ?

Une toux, sèche, quinteuse, accentuée en position couchée, accompagnée de sifflements et d’une oppression respiratoire ? C’est une crise d’asthme ! Et c’est une urgence médicale que l’on doit traiter au plus vite !

Face à la crise, que faire ?

Dégainer le plan d’action personnalisé qui prévoit la prise d’un bronchodilatateur d’action rapide et d’un corticoïde par voie orale, le plus souvent. Si l’état respiratoire ne s’améliore pas malgré la prise du traitement, on appelle le 15. Surtout, en cas de crise très sévère, on ne tente pas de rejoindre l’hôpital par ses propres moyens mais on fait venir les secours !

Le geste (très) malin

Jamais banale, une crise d’asthme peut être une urgence vitale. C’est pourquoi l’Association Asthme & Allergies a créé la carte « Crise d’Asthme – Agir . Cette carte gratuite, à avoir toujours sur soi, rappelle les mesures à prendre et les règles à suivre en attendant les secours. On peut l’obtenir en appelant le 0 800 19 20 21 (appel gratuit) ou en la téléchargeant sur www.asthme-allergies.org

Pour continuer votre lecture