utilisateur
menu wellpharma

Reprendre le sport sans risque

Vous êtes resté longtemps inactif et vous avez la bougeotte ? Le projet est excitant et vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour éviter la blessure et vous régaler. Alors, avant de vous jeter à l’eau ou de vous lancer sur les courts, les greens ou les chemins, suivez les conseils de Yannick Guillodo, médecin du sport à Brest.

Reprendre le sport sans risque

Go, go, go… doucement !

On vous imagine, frétillant-e à l’idée d’aller bouger votre corps après cette (longue) période d’inactivité liée au mauvais temps, à votre blessure, à votre grossesse ou encore à votre… flemme ! Mais pour durer, la règle n°1 c’est la progressivité. Forcément, vous vous trouverez un peu faiblard ou essoufflé au démarrage. Prenez le temps de retrouver votre rythme, vos sensations, montez doucement en intensité et… recommencez !

Encore et encore

En matière de sport, ce qui « paie » c’est la régularité (règle n°2). « D’un point de vue métabolique, reprendre une activité sportive après trois semaines d’arrêt revient à repartir de zéro, » rappelle le médecin (oui, on sait, c’est rude). Donc on s’accroche ! Et, pour ne pas se lasser, on varie les disciplines : course, natation, vélo…

Reprendre après 45 ans

Qu’on soit un sportif accompli ou pas, « 45 ans est l’âge à partir duquel on ne poursuit ou ne reprend pas le sport sans un petit détour par le cabinet médical pour effectuer un bilan cardio-vasculaire, passer un test d’effort et faire le point sur son appareil locomoteur » (pour éviter de ruiner ses genoux et ses hanches par imprudence !). Et si l’on a plus de 60 ans, on prend le temps de construire, avec son médecin, un projet sportif sur-mesure.

Reprendre après une blessure

Il est essentiel de reprendre votre activité sportive, connecté à vos sensations. Plus que tout autre, vous devrez recommencer tout en douceur et monter progressivement en intensité. A la moindre douleur, on arrête tout. Et on recommence quand la douleur a disparu. Si elle survient à chaque séance, on allège son programme.

Le sport post-partum

Reprendre le sport après une grossesse est une très bonne idée pour se re-muscler et retrouver son pep’s. Mais attention, on ne doit sous-estimer ni sa fatigue (un bébé qui dort peu, ça vous met sur les rotules), ni les coups de blues si l’on en a, ni l’état de son corps s’il a souffert pendant l’accouchement. Dans tous les cas, on attend au moins six semaines après la naissance avant de se lancer. Et en cas de doute, on en parle à son médecin. A savoir : reprendre une activité physique régulière (30 minutes de marche au moins par jour) est recommandé à toutes…et tous (emmenez le papa ;-) !

La recherche du plaisir

« Le sport sans douleur n’existe pas » rappelle Yannick Guillodo. Vous êtes prévenu : vous n’échapperez pas aux courbatures. Si la douleur est trop intense ou si vous êtes à bout de souffle, mettez la pédale douce. Il s’agit de durer (règle n°3). En conjuguant progressivité et régularité dans la pratique du/des sport(s), vous trouverez le chemin du plaisir (si, si !).

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Yannick Guillodo, médecin du sport à Brest