Enquête : Nos produits pour toutes vos envies !

Enquête : Nos produits pour toutes vos envies !

Quels produits à la marque wellpharma aimeriez-vous retrouver dans votre pharmacie en 2023 ? Seriez-vous prêt à être ambassadeur de notre marque ? Nous souhaitons en savoir un peu plus sur vos envies en vous faisant participer à la construction de nos gammes. Nous avons réduit de moitié nos questions sur cette enquête afin que vous puissiez y répondre en moins […]
Je réponds !

Comme un doux parfum d’été !

Et si on décrochait du sucre ?

Et si on décrochait du sucre ?

Vous aimez le sucre plutôt « beaucoup » voire « passionnément » que « pas du tout » ? Que vous soyez diabétique ou simplement soucieux de votre (bonne)santé, on vous aide à mettre la pédale douce !

Un carburant qui peut coûter cher

Le sucre est une source d’énergie… et c’est tout ! Il nous fournit du « carburant » mais en aucun cas des vitamines ou des minéraux. Des calories « vides » qui pèsent parfois lourd sur notre santé puisque la consommation excessive de sucre est associée à des maladies comme le diabète, l’obésité, l’hypercholestérolémie, les maladies du cœur, les AVC, les caries dentaires… Pour autant, se priver de la saveur sucrée semble impossible pour bon nombre d’entre nous ! Si on rusait ?

Simple ou complexe ?

Éclaircissons-nous les idées car il y a sucre… et sucres. Ils appartiennent tous à la famille des glucides. Il existe des glucides simples (fructose, glucose, galactose qui, selon les combinaisons, forment le saccharose, le maltose ou encore le lactose) et des glucides complexes (amidon, fibres…). Environ la moitié de notre ration énergétique quotidienne devrait être fournie par des glucides, en mettant l’accent sur les sucres complexes, assimilés plus lentement.

A noter :  Sur les étiquettes des aliments préparés, on peut vérifier la part des glucides dans la composition totale et, parmi eux, distinguer le sucre.

Sucres cachés

On mange souvent beaucoup plus de sucres qu’on ne le croit. Parce que les industriels de l’agroalimentaire ont tendance, pour certains, à en ajouter un peu partout, y compris là où l’on n’en trouve pas quand on prépare soi-même ses plats. Savez-vous que certains produits transformés « salés » (pizzas, sauces pour crudités et même… merguez !) contiennent en réalité l’équivalent d’un ou plusieurs morceaux de sucre. D’où ce premier conseil pour maitriser sa consommation de sucre : scrutez les étiquettes et…cuisinez autant que possible !

Quelques suspects

Même en surveillant sa consommation de sucre, on peut passer les bornes sans trop s’en rendre compte notamment en absorbant des boissons qui, l’air de rien, en sont gorgées. On sait qu’une canette de sodas contient l’équivalent de 7,8 (voire plus de) morceaux de sucre, évidemment. Mais méfions-nous aussi des eaux aromatisées ou thés glacés, boissons dites « amères » qui en contiennent souvent à peine moins et parfois beaucoup plus ! Idem pour les jus et nectars de fruits ou encore les smoothies qui peuvent rapidement faire monter l’addition, de même que l’alcool (que l’on consomme avec modération !) Deuxième conseil pour éviter de consommer du sucre en excès : buvez de l’eau, du thé, des tisanes… et confinez les boissons « sucrées » au rang des exceptions !

Douceurs sans sucre

Vous salivez devant les desserts ? Et nous donc 😉 Et si vous mettiez la main à la pâte, histoire de devenir le roi / la reine des tartes (!), gâteaux et mousses ? Petit « truc » facile : réduire la quantité de sucre indiquée dans les recettes d’un tiers. C’est indolore sur le résultat final et appréciable sur le plan glycémique. Ensuite, on ruse ! On peut préparer des brownies au chocolat en choisissant du chocolat à 90% et en remplaçant le sucre par de la compote de pommes (sans sucre !) ; on se régale d’une glace maison à base de bananes/fromage blanc ; on ne sucre pas sa mousse au chocolat (à 80% de cacao minimum) mais on y ajoute des dés de poire ; on pense aux desserts « simples » à l’instar des pommes au four qu’on agrémente de cannelle ; on prépare une mousse de citron (seul fruit à ne pas faire varier la glycémie) avec du mascarpone[i]… Pour adoucir la saveur d’une préparation ou lui donner un peu de piquant, pensez à utiliser une gousse de vanille, une pincée ou un bâton de cannelle, de l’eau de fleur d’oranger, de la verveine…


[i] Toutes ces recettes (et bien d’autres encore) sont à retrouver sur le site de la Fédération Française des Diabétiques (https://www.federationdesdiabetiques.org/diabete/recettes?categorie=dessert)

Pour continuer votre lecture