Observatoire du mois

Privé : En Novembre, prenez soin de vous au naturel !

Gare aux mycoses de l’été

Les mycoses, c’est quoi ?

Les champignons sont nombreux sur notre peau où ils cohabitent harmonieusement avec les bactéries composant la flore cutanée, chaque catégorie empêchant l’autre de prendre le dessus. Une augmentation de la température et de l’humidité ou encore une mauvaise hygiène suffisent à compromettre l’équilibre. Certains champignons en profitent alors pour proliférer. En cas de doute : parlez-en à votre pharmacien !

Ça ne fait pas un pli

L’intertrigo est la mycose des grands plis et loge dans les plis de l’aine, sous les seins, entre les orteils, les bourrelets….

Aspect : c’est rouge, ça suinte et dans certains cas la peau se fissure.

Le remède : lavage minutieux au savon antiseptique, essuyage méticuleux et poudre antifongique.

C’est le pied !

La mycose des pieds, c’est « le pied d’athlète ». Elle débute entre deux orteils… et peut se répandre sur tout le pied si l’on ne la traite pas.

Aspect : la peau est rouge, ça suinte et ça démange très fort !

Le remède : lavage minutieux au savon antiseptique, essuyage méticuleux et poudre antifongique.

Jusqu’au bout des ongles

L’onychomycose touche les ongles des pieds et, éventuellement, des mains. Elle débute sur le bord libre de l’ongle et gagne ensuite sa base, la matrice. Elle peut toucher les autres ongles. Elle progresse lentement mais sa guérison est lente aussi.

Aspect : l’ongle s’épaissit, se déforme et jaunit.

Le remède : un vernis à appliquer hebdomadairement ou quotidiennement à compléter par un limage régulier.

Mycose vaginale

Des démangeaisons, des pertes, voire des brûlures ? 75 % des femmes sont atteintes au moins une fois dans leur vie par une mycose vaginale. Bénigne, elle ne disparaîtra toutefois pas sans traitement !

Symptômes : démangeaisons de la vulve et pertes blanches.

Le remède : un ovule antifongique, à renouveler selon les indications de votre pharmacien, éventuellement accompagné d’une crème. Un savon apaisant pour la toilette intime.

Les conseils pour un été apaisé

► Ne pas déambuler nus pieds dans les vestiaires, à la piscine…
► Sécher sa peau minutieusement après la douche (attention aux plis et replis !),
► Ne pas prêter sa serviette de toilette et la changer régulièrement,
► Changer de sous-vêtements et chaussettes tous les jours,
► Eviter les (sous)vêtements serrés et les matières synthétiques,

Spécial mycose vaginale :
► Ne pas garder sur soi un bas de maillot de bain humide
► Uriner après un rapport sexuel,
► Lutter contre la constipation,
► Utiliser un savon spécial hygiène intime (pas plus de deux fois par jour pour ne pas déséquilibrer la flore).

Pour continuer votre lecture

22 Juil 2016

Pas de bobos cet été !

Aaah que c'est bon de flâner au soleil, de nager sans se soucier du boulot ou de partir en rando... jusqu'à ce que... ouille, aïïe, aaaoutch... Piqûres, brûlures, bleus, ampoules, perturbent ces rares moments de détente. Pour un été en toute sérénité, suivez les conseils, gestes et soins de Marc Lecomte, pharmacien wellpharma à Mont de Marsan.
27 Déc 2019

Traiter les aphtes, en douceur

Je suis plutôt petit, logé dans la bouche et je fais très mal… qui suis-je ? Un aphte, petit ulcère mal connu des cavités buccales, qui peut frapper chacun d’entre nous à tous les âges de la vie. Peut-on l’éviter ? Calmer la douleur qu’il provoque ? Toutes les réponses avec Jennifer Frances, pharmacien wellpharma à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.
02 Oct 2014

Douleurs du poignet

Le poignet est composé de plusieurs articulations qui présentent la spécificité d’associer : une grande mobilité en flexion-extension et en inclinaison du côté du pouce, une capacité de résister aux contraintes extrêmes de la vie courante. Toutes les structures du poignet peuvent être sujettes à des douleurs plus ou moins intenses et plus ou moins permanentes.
01 Avr 2018

Zoom sur … la fasciathérapie

Et si on arrêtait de froisser nos fascias, ça irait mieux peut être mieux ? La fasciathérapie prend soin de ces membranes qui entourent nos muscles, nos organes, nos os et nos viscères et constituent notre « deuxième squelette ». Décryptage avec Isabelle Bertrand, docteure en sciences sociales, praticienne en fasciathérapie à Clermont-Ferrand et membre de FasciaFrance.