L’observatoire wellpharma #11 – Zen restons zen

Êtes-vous stressé ? Dormez-vous suffisamment ? Quelles sont les conséquences sur votre organisme ? Découvrez les résultats de notre grande enquête en vidéo pour en savoir plus sur vos habitudes de sommeil et votre gestion du stress. Et découvrez également nos produits wellpharma.
Je découvre

En Septembre, le naturel c’est essentiel !

Soulager les jambes lourdes

Jambes lourdes

La sensation de jambes lourdes traduit souvent une mauvaise circulation du sang dans les jambes. On peut y remédier en adaptant notre mode de vie, quand c’est possible. Tour d’horizon des solutions.

Insuffisance veineuse

La sensation de jambes lourdes, vous connaissez ? Si, au fil de la journée, vos jambes sont de plus en plus pesantes, voire gonflées ou douloureuses, et si ces symptômes ont tendance à devenir plus intenses avec la chaleur, quand la station debout est prolongée ou en cas de modification hormonale (avant les règles, pendant la grossesse, au moment de la ménopause), peut être souffrez-vous d’une insuffisance veineuse ou d’une insuffisance veino-lymphatique (quand la circulation veineuse ralentie freine la circulation de la lymphe).

Facteurs de risque

Cette sensation désagréable d’avoir les jambes « comme des poteaux » est sans doute due à une stase veineuse, autrement dit, une circulation ralentie du sang dans les jambes. Il y a plusieurs raisons à cela : l’hérédité est un facteur de risque important, de même que le fait d’être une femme, celle-ci étant plus sujette que l’homme à l’insuffisance veineuse et de façon plus précoce ; la chaleur dilatant les veines, les symptômes sont amplifiés pendant l’été, lors de l’exposition des jambes au soleil ou encore en cas de chauffage par le sol… ; la sédentarité (notamment le fait de rester debout ou de piétiner) détériore la santé veineuse car seule la marche contribue à un retour veineux de qualité. D’autres causes sont évoquées parmi lesquelles le surpoids et l’obésité.

Ce qui soulage

Pour retrouver des jambes légères, la marche (le vélo, la natation,…) à raison de 20 minutes / jour et même de petits exercices de flexion-extension des chevilles pour stimuler le retour veineux sont très efficaces. Quand c’est possible, on limite les stations debout prolongées. On évite aussi de porter trop souvent des vêtements (pantalons, mi-bas) très serrés ou des talons très hauts, de même qu’on restreint sa pratique du sauna ou du hammam, ses expositions au soleil… En revanche, un jet d’eau bien fraîche sur les mollets (voire sur les genoux et les cuisses si vous supportez) soulage généralement. Enfin, perdre du poids est parfois nécessaire pour améliorer sa santé veineuse. Dans tous les cas, boire beaucoup d’eau (mais aussi certaines tisanes, sur les conseils de votre pharmacien) et contenir sa consommation de sel se révèlent particulièrement bénéfiques.

La contention

Malgré toutes ces mesures, le recours à des (mi-)bas ou des collants de compression ou de contention peut se révéler nécessaire. Les chaussettes ou bas de contention sont prescrits par votre médecin. Il est conseillé de les enfiler dès le saut du lit et de ne les retirer qu’au moment du coucher, sur peau sèche. Si vous portez des chaussettes de contention, vérifiez qu’elles sont bien étirées sur vos jambes et remontées tout en haut des mollets. Votre pharmacien mesurera vos membres pour s’assurer de trouver la taille adaptée à votre morphologie.

Dans tous les cas, parlez de vos symptômes avec votre pharmacien et/ ou avec votre médecin traitant, notamment si malgré toutes ces précautions vos symptômes persistent ou si vous constatez l’apparition de varices. Il pourra prescrire un echo-Dopler et/ou vous orienter le cas échéant vers un phlébologue.

Sources :

Société française de phlébologie : https://www.sf-phlebologie.org/patients/jai-les-jambes-lourdes/

Pour continuer votre lecture