Enquête : Nos produits pour toutes vos envies !

Enquête : Nos produits pour toutes vos envies !

Quels produits à la marque wellpharma aimeriez-vous retrouver dans votre pharmacie en 2023 ? Seriez-vous prêt à être ambassadeur de notre marque ? Nous souhaitons en savoir un peu plus sur vos envies en vous faisant participer à la construction de nos gammes. Nous avons réduit de moitié nos questions sur cette enquête afin que vous puissiez y répondre en moins […]
Je réponds !

Comme un doux parfum d’été !

Zoom sur l’étiopathie

Un peu d’histoire

C’est une histoire courte que celle de l’étiopathie puisque cette thérapie manuelle date de 1963. Mise au point par Christian Trédaniel, qui publie en 1979 la première édition des Principes fondamentaux pour une médecine étiopathique, cette méthode de traitement puise aux sources de la médecine et des techniques de reboutement, et considère l’homme dans sa globalité.

Le B.A.BA

Le terme d’étiopathie vient du grec aïta –la cause- et pathos –le mal. L’étiopathe ne s’arrête pas aux symptômes ni à l’endroit où est localisée la perturbation, mais tente d’en identifier l’origine et la cause. Il considère le corps humain comme un ensemble de systèmes, interdépendants et en interaction avec leur milieu, qu’il va traiter avec ses mains.

La séance va commencer

Une séance chez un étiopathe dure en moyenne 30 minutes et se déroule toujours en quatre temps. D’abord, l’étiopathe interroge le patient sur ce qu’il éprouve, l’histoire de son mal et de ses douleurs…avant de mener l’enquête via un examen clinique dont l’objectif est d’appréhender la cause des troubles. Il évalue ensuite le degré d’avancement et d’urgence de la « maladie » (il pourra d’ailleurs, dans certaines situations, réorienter le patient vers le praticien compétent). Enfin, l’étiopathe met en œuvre des techniques de manipulation, tout en douceur.

J’y vais si…

Tout le monde peut avoir recours à l’étiopathie, notamment en cas de problèmes ORL (sinusites, rhinites…) ou circulatoires (palpitations, jambes lourdes…), gynécologiques (règles douloureuses, ménopause…), digestifs (reflux, constipation, hémorroïdes…), de troubles urinaires (cystite, incontinence…), de blessure (entorse, foulure, tendinite…)… Les étiopathes sont très clairs sur ce qu’ils ne soignent pas : les maladies dégénératives, les graves infections microbiennes et tout ce qui nécessite un acte chirurgical. Dans ce cas, ils peuvent intervenir en complément de la médecine traditionnelle.

On emmène les enfants ?

L’étiopathie convient à tous, du nourrisson au senior ! On peut décider de conduire Junior chez l’étiopathe en cas d’otites ou de rhinopharyngites à répétition, d’énurésie, d’anxiété…sans oublier les petites blessures fréquentes chez les jeunes sportifs (foulures, entorses…)

Comment choisir ?

L’Institut français d’étiopathie tient un registre national des étiopathes. Il est ainsi aisé de trouver un praticien près de chez soi en allant directement sur le site www.etiopathie.com. Les étiopathes enregistrés ont tous suivi un cursus de six ans d’études dans l’une des quatre facultés libres de Bretagne, de Lyon, de Paris ou de Toulouse. Une séance coûte entre 35 et 70 euros, en fonction de leur localisation.

Pour continuer votre lecture