utilisateur
menu wellpharma

Visa pour un été sans tracas intestinaux

Quand constipation ou diarrhée s’invitent pendant nos vacances, ça peut faire très mal… Mais leur survenue n’est pas une fatalité. Pour éviter les troubles intestinaux ou les traiter le cas échéant, on se tourne vers Fréderic Auger, pharmacien wellpharma à Cholet.

Visa pour un été sans tracas intestinaux

Hygiène, élémentaire !

Quand on part au bout du monde, le risque bien connu de tous les voyageurs, c’est la turista. Pour l’éviter, dans les pays chauds notamment, on ne boit pas l’eau du robinet et on ne se lave pas les dents avec…en revanche les mains, oui, avec du savon et avant chaque repas ! Le petit + : une giclée de gel bactéricide !

Les aliments qui fâchent

Il est déconseillé de consommer des crudités et des fruits (à moins qu’on ait la possibilité de les éplucher), a fortiori des poissons et viandes crus ou peu cuits. Forcer sur le piment quand on n’est pas habitué peut chahuter vos intestins aussi : gare !

Une flore de compet’

Préparer ses intestins au voyage ? C’est possible en avalant des probiotiques. Ils préviendront les risques liés à une contamination. Demandez conseil à votre pharmacien : commencez la veille du départ et boostez votre flore pendant tout le séjour.

Freiner la courante

Quand une diarrhée se déclare, il faut agir vite pour éviter la déshydratation. Bien sûr il y a les grands classiques Imodium (ralentisseur de transit) et Smecta (absorbant et protecteur de la muqueuse), ce dernier pouvant soulager aussi les enfant. On n’oublie pas non plus l’ultra-levure et son effet bactéricide. Côté alimentation, on privilégie le riz –et surtout son eau de cuisson-, les carottes et les bananes. Et on boit de l’eau, du thé ou des tisanes en abondance.

Méthodes douces (mais efficaces)

Des gélules de noyer (deux par prise) stopperont la diarrhée. Des probiotiques, comme Lactibiane Imedia (traitement de 4 jours), peuvent également faire le job. Parmi les huiles essentielles, on choisira cannelle, tea-tree ou sarriette pour stopper l’infection (à raison de 2 gouttes trois fois par jour) et basilic, à masser, pour soulager les spasmes.

Réveillez les intestins paresseux

La constipation, en vacances, c’est fréquent ! La plupart du temps, le seul changement d’habitudes ralentit le transit. On va donc essayer de le relancer avec des méthodes douces. Des pruneaux, réhydratés, croqués le matin, à jeun, réveilleront les intestins engourdis. Du sené, en tisanes ou en gélules, devrait également les stimuler.

Contrer la constipation

L’homéopathie peut permettre aussi de relancer la machine : demandez à votre pharmacien lequel de collinsonia canadesis, nux vomica, alumina ou platina est adapté à votre cas, à moins que là aussi, vous n’optiez pour des probiotiques. Enfin, n’oubliez jamais que l’eau est votre alliée la plus sûre : buvez-en à raison de 2 litres / jour et quand il faut chaud, augmentez les doses !

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Frédéric Auger, pharmacien wellpharma